site web immobilier
Stratégie & Inbound marketing

6 erreurs à ne (surtout) pas commettre avec votre site web immobilier

16 avril 2019

Depuis quelques semaines/mois/années, vous avez mis en place votre site web immobilier. Votre agence (ou votre société de promotion) est dotée d’une splendide vitrine digitale, aussi attractive que pratique. Vous l’utilisez pour présenter vos services et publier vos annonces (ou parler de vos programmes immobiliers), avec l’ambition d’attirer des internautes à convertir en prospects vendeurs ou acheteurs.

Mais voilà : ça ne fonctionne pas. Malgré vos efforts, malgré vos investissements et le choix d’un prestataire réputé (mais pas spécialisé dans l’immobilier), vous constatez que votre site Internet immobilier ne donne pas de fruits. Le savoir-faire est bien là (c’est beau ! c’est intuitif ! c’est ludique !), mais faute d’un suivi régulier et pertinent, faute d’une utilisation à la hauteur de ce que promet l’outil, les prospects ne suivent pas. Résultat : peu ou pas de trafic, peu ou pas de mandats exclusifs rentrés grâce à votre site, et peu ou pas de notoriété générée grâce à lui.

La situation est-elle désespérée ? Faut-il abandonner ? Rendre votre nom de domaine et focaliser vos efforts sur la bonne vieille publicité physique ? Troquer les actions digitales contre des hommes-sandwichs installés aux endroits stratégiques du quartier ?

Non ! Car si votre site d’agence ou de promotion ne donne pas les résultats escomptés, c’est sans doute que vous avez commis – ou que vous continuez de commettre – des erreurs stratégiques. Erreurs qui vous empêchent de faire de votre site web immobilier le cœur de votre stratégie marketing.

Voici les 6 erreurs que vous ne devez surtout pas commettre avec votre site !

1. Voir votre site web immobilier comme une banale vitrine digitale

C’est l’approche privilégiée par de nombreux professionnels, dans tous les domaines : voir son site Internet comme une vitrine de ses produits et services, rien de plus. Une sorte d’équivalent digital de la bonne vieille vitrine physique.

Or c’est tout sauf efficace. D’abord, parce que cette vitrine digitale ne peut pas jouir de la même visibilité que votre vitrine physique (du moins, si vous n’actionnez pas les leviers indispensables). Pour bien comprendre le problème, faites une simple comparaison : dans votre secteur, vous êtes en concurrence avec trois ou quatre autres professionnels ; mais, sur Internet, vous êtes potentiellement confronté à l’ensemble des acteurs de l’immobilier dans toute la France ! Dans la vraie vie, il suffit aux prospects de passer devant votre agence ou d’entendre parler de votre enseigne pour vous connaître ; mais dans le monde digital, il faut en passer par les moteurs de recherche et les réseaux sociaux qui débordent d’informations !

Ensuite, parce que la rentabilité de votre site web immobilier doit passer par un certain nombre d’actions visant à attirer du trafic et à convaincre vos prospects – bref, à faire de votre site un accélérateur de mandats. Vous devez penser votre site Internet immobilier comme un levier de conversion, et non pas seulement comme un phare destiné à amener les internautes à bon port.

2. Laisser votre site Internet immobilier vivre sa vie dans son coin

Votre site Internet fonctionne comme votre ordinateur ou votre smartphone : si vous le laissez seul dans son coin, il ne va pas faire grand-chose. Pour qu’il soit utile, vous devez le prendre en main, y installer des logiciels ou des applications, l’utiliser quotidiennement, l’entretenir – bref, le faire vivre.

Cet « entretien » de votre site web immobilier doit se faire à deux niveaux :

  • Au niveau du marketing: lancer des actions qui vont (re)mettre votre site au cœur de votre stratégie de communication, comme publier des articles de blog, créer des contenus dédiés, déployer des campagnes emailing, relayer des événements, collecter des données au sujet de vos internautes, faire mûrir vos prospects pour qu’ils vous confient leur projet immobilier, etc.
  • Au niveau technique: améliorer régulièrement votre site pour qu’il soit techniquement irréprochable, avec des pages qui se chargent rapidement, des contenus qui restent facilement accessibles et un template récent capable de proposer une expérience utilisateur de qualité. À ce titre, il n’est pas inutile de procéder à une refonte régulière de votre site Internet immobilier, ainsi qu’à des évolutions quand elles sont nécessaires (comme le fait d’améliorer sa sécurité en le passant en HTTPS).

Qu’on se le dise : un site web doit être maintenu en vie. Laissé à l’abandon, oublié de tous, il ne peut que dépérir. Et comment voulez-vous qu’il fasse son office, dans ce cas ?

site web immobilier

3. Considérer le référencement naturel de votre site comme quantité négligeable

Que se passe-t-il quand vous ajoutez une goutte d’eau à l’océan ? Elle se fond dans l’infinité des gouttes semblables et devient invisible.

Que se passe-t-il quand vous lancez votre site immobilier sur la Toile ? Il se fond dans l’infinité des sites similaires… et devient invisible pour les internautes.

La seule solution pour éviter que votre site web immobilier disparaisse complètement, c’est de travailler son référencement naturel. Le référencement englobe une grande quantité de techniques destinées à améliorer le positionnement des pages d’un site web, de façon à ce que ces pages s’affichent dans les premiers résultats lorsque les internautes tapent des requêtes sur les moteurs de recherche.

Imaginez qu’un internaute tape les mots « agence immobilière + ville » sur Google. Deux cas de figure :

  • Si votre site Internet immobilier n’est pas référencé, votre site apparaîtra parmi les derniers. En fonction du nombre de concurrents dans votre commune, cela peut vouloir dire : loin, très loin dans les résultats. Ce qui vous rend théoriquement invisible, car les utilisateurs vont rarement au-delà des quatre ou cinq premiers liens.
  • Si votre site web immobilier est bien référencé, votre site apparaîtra parmi les premiers résultats. L’internaute sera naturellement enclin à cliquer sur le lien pour visiter vos pages. Même s’il ne vous contacte pas d’emblée, il aura du moins l’occasion de découvrir votre enseigne et vos services.

Évidemment, la seconde solution suppose d’avoir un site adapté au SEO (référencement naturel), c’est-à-dire susceptible de posséder les leviers à actionner pour améliorer le positionnement de vos pages. Et de savoir comment jouer avec ces leviers.

4. Ignorer les usages mobiles (et passer à côté d’une grande partie des visiteurs potentiels)

Extrait d’une discussion banale entre un gérant d’agence immobilière et un développeur web :

Le développeur : « Avez-vous mis en place un site web responsive ? »

Le gérant : « Un quoi ? »

« Un site adapté aux appareils mobiles, comme les smartphones et les tablettes.

« Non, mon site web immobilier fonctionne très bien sur les ordinateurs, et je ne vois pas pourquoi je changerais ça. »

« Oui, mais les prospects utilisent massivement leur smartphone pour naviguer sur Internet… »

« Tant pis, ils n’ont qu’à lever la tête ! »

Si vous vous sentez concerné par cette conversation imaginaire, c’est peut-être que vous aussi, comme notre gérant, faites peu de cas du « problème du mobile ». Et pourtant, ce problème vous concerne au plus haut point. Si vous constatez que votre site Internet immobilier n’attire que peu ou pas de trafic, si les internautes qui s’y connectent ne restent pas plus de quelques secondes, l’origine du souci provient peut-être du fait que vos pages ne sont pas adaptées aux écrans des appareils mobiles. Et cela peut lourdement plomber vos efforts.

En effet, près des deux tiers des recherches sur Internet sont effectuées depuis des appareils mobiles (source). L’usage d’un téléphone pour accéder au web est totalement entré dans les mœurs, et cette tendance a toutes les chances de se renforcer compte tenu du développement de la recherche vocale.

De fait, avoir un site web immobilier adapté aux mobiles (donc « mobile-friendly ») n’est plus vraiment une option. Si vos utilisateurs passent majoritairement par le web mobile, vous devez leur fournir des pages adaptées. Même s’ils ne représentent qu’une portion de vos visiteurs, vous devez prendre en compte le fait que cette portion deviendra bientôt une majorité – et vous y préparer dès maintenant.

En outre, il faut savoir que Google est progressivement en train de privilégier la recherche nomade. Son algorithme de classement « Mobile First », qui favorise les versions mobiles des sites Internet dans le cadre de l’indexation et du positionnement, y compris pour les réponses affichées sur des ordinateurs, est en phase de test et pourrait bien s’imposer définitivement dans les années à venir, lorsque les usages mobiles auront dépassé de très loin les usages desktop.

En somme, vous devez sans cesse adapter votre site Internet immobilier au comportement des utilisateurs pour ne pas risquer de passer à côté d’opportunités.

site web immobilier

5. Faire comme si le RGPD n’existait pas

Le RGPD est passé par là, et vous ne pouvez pas l’ignorer dans votre gestion quotidienne de votre site web immobilier.

Pourquoi ? Parce que les dispositions du RGPD (rappelées dans cet article) changent en profondeur la façon dont on collecte, stocke, traite et exploite les données personnelles fournies par les utilisateurs.

Ça n’a l’air de rien comme ça, mais un site web inadapté aux exigences du RGPD et incapable d’en appliquer les préceptes correctement est en passe de devenir un site web inutile. Car les utilisateurs sont de plus en plus attentifs à leurs droits au regard de leurs informations personnelles. Pour preuve, le nombre de plaintes déposées auprès de la CNIL en lien avec les données a bondi de 34 % en 2018, suite à l’entrée en vigueur du règlement européen au mois de mai (à lire ici). Les utilisateurs ont pris connaissance de leurs droits et savent pertinemment comment les faire appliquer.

Maintenant, mettez-vous à la place d’un internaute qui reçoit vos emails promotionnels alors qu’il n’a rien demandé. Ou qui est bombardé de messages publicitaires alors qu’il a seulement rempli un formulaire pour avoir une estimation de sa maison. Non seulement vous n’êtes pas en conformité avec la loi, mais vous risquez de vous mettre un propriétaire à dos parce que vous ne respectez pas sa tranquillité.

C’est contre-productif, bien sûr. Et cela suppose d’adapter votre collecte de données au RGPD, ni plus, ni moins – à travers votre site web immobilier.

6. Confier votre création ou refonte de site web à quelqu’un qui ne connaît rien à l’immobilier

Que répondriez-vous à un propriétaire qui vous annoncerait son intention de confier sa vente à un copain VRP qui vend des aspirateurs ?

Quelque chose dans ce genre, sans doute : « D’accord, mais vous devez comprendre que les métiers de la vente sont larges, et qu’un type qui vend des aspirateurs, aussi doué soit-il, ne peut pas s’occuper de trouver des acquéreurs pour une maison ou un appartement ».

Nous sommes d’accord ?

Alors, pourquoi diable voudriez-vous faire exactement comme ce propriétaire, et confier la création de votre site web immobilier, ou sa refonte, à un développeur qui connaît autant l’immobilier qu’un vendeur d’aspirateurs ?

Si vous voulez que votre site Internet donne des fruits, vous devez vous assurer qu’il est parfaitement adapté aux besoins de votre activité et qu’il dispose des fonctionnalités pertinentes au regard de votre métier. N’importe quel développeur web peut mettre sur pied un site de qualité, intuitif et ergonomique ; mais il ne sera pas forcément capable de l’orienter dans la direction souhaitée, de lui insuffler ce petit « plus » qui en fera un site 100 % conforme à vos besoins quotidiens dans le cadre du fonctionnement de votre agence ou de votre société de promotion.

De sorte qu’il est crucial de choisir un prestataire qui connaît votre métier et qui maîtrise vos problématiques quotidiennes. L’idéal est de vous adresser à une agence digitale spécialisée dans l’immobilier, dont tous les outils sont conçus et fabriqués pour répondre aux besoins précis des agences immobilières, des négociateurs, des promoteurs et de tous ceux qui exercent de près ou de loin dans le domaine de la transaction immobilière.

Après tout, il serait logique d’appliquer à vous-même ce que vous conseillez à vos prospects vendeurs…

site web immobilier

Vous avez commis, ou commettez encore maintenant, l’une ou de plusieurs de ces erreurs ?

Vous souhaiteriez optimiser l’utilisation de votre site web immobilier de façon à en faire la pierre angulaire de votre stratégie marketing, et ainsi rentrer plus de mandats par son biais ?

Vous peinez à identifier les raisons qui vous empêchent de profiter pleinement de votre site Internet immobilier ?

N’hésitez pas à contacter notre équipe pour bénéficier de notre aide !

pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Partagez8
    Partagez
    Tweetez
    Enregistrer