Stratégie & Inbound marketing

Devez-vous passer votre site web immobilier en HTTPS ?

13 février 2019

Même si vous ne passez par votre temps libre à naviguer sur la Toile, vous avez certainement entendu parler du protocole HTTPS. Ou vous en avez constaté les effets. Y compris sans le savoir. Avez-vous déjà aperçu un petit cadenas affiché dans la barre d’adresse de votre navigateur web, par exemple ? Ou observé que certains URLs sont précédés du nom de l’entreprise propriétaire du site ? Eh bien, en substance, le HTTPS, c’est ça : un cadenas qui sécurise votre connexion sur Internet lorsque vous accédez à un site en particulier.

Et aujourd’hui, nous allons étudier les liens entre ce protocole et votre site web immobilier.

Nous savons ce que vous allez dire. Que c’est une problématique très éloignée de vos préoccupations quotidiennes. Que la sécurisation de votre site web ne va pas vous faire rentrer plus de mandats et convaincre plus de prospects de vous faire confiance…

Et pourtant, il y a deux raisons de vous poser la question. La première, c’est que Google a fait du HTTPS un critère de son algorithme de classement des sites web. L’annonce en a été faite officiellement au mois d’août dernier. Ce qui veut dire qu’un passage en HTTPS pourrait contribuer à améliorer le positionnement de votre site web d’agence immobilière.

La seconde raison, c’est que les internautes se montrent de plus en plus vigilants au regard de la sécurisation de leurs données. Vous n’êtes pas étranger aux exigences du nouveau règlement européen – le RGPD. Vous savez donc que les utilisateurs se préoccupent du sort de leurs données digitales. Mais vous ignorez peut-être que les failles de sécurité des plateformes web les préoccupent également. Et dans la mesure où les navigateurs (notamment Chrome) indiquent désormais aux internautes quels sites sont sécurisés et quels sites ne le sont pas, c’est votre e-réputation qui est sur la sellette.

En somme, la question du HTTPS se pose à deux égards : parce qu’elle peut influencer le référencement naturel de votre site Internet immobilier, donc vous faire gagner en visibilité, donc attirer plus de trafic. Et parce qu’elle impacte la vision qu’ont les internautes de votre site.

Prenez un peu de temps pour lire cet article, même si vous ne vous sentez pas concerné de prime abord. Car, à un moment ou un autre, vous devrez vous demander si vous devez passer votre site web immobilier en HTTPS – ou si vous devez intégrer ce protocole dès la création de votre site Internet immobilier.

On vous explique tout ça dans le détail. Et promis : on va essayer de ne pas être trop technique !

 

site web d’agence immobilière

 

HTTP VS HTTPS

Sans le savoir, vous avez déjà navigué sur un site en HTTPS. Vous gérez vos comptes bancaires en ligne ? Le site de votre banque est sécurisé. Vous faites des achats sur des plateformes e-commerce ? Celles-ci affichent certainement le petit cadenas à côté de l’URL. Et c’est normal : dès lors que vous entrez des données confidentielles sur un site Internet (identifiants de connexion, mots de passe, coordonnées bancaires…), il est indispensable que le support sur lequel vous naviguez garantisse la sécurité des informations partagées.

Votre banque ne serait pas digne de votre confiance si elle ne pouvait pas vous assurer que vos codes d’accès à votre compte en ligne sont protégés, n’est-ce pas ?

Mais qu’est-ce qu’on entend par HTTPS, exactement ? Et quel rapport avec votre site web d’agence immobilière ?

Du HTTP au HTTPS

Pour bien saisir ce qu’est le HTTPS et en quoi il peut s’appliquer à votre site web d’agence immobilière, commençons par en revenir à son grand frère, le HTTP. HTTP vaut pour « protocole de transfert hypertexte » (HyperText Transfer Protocol en anglais). C’est le « langage » utilisé pour l’échange des données sur Internet. Il est parlé à la fois par les serveurs (là où les sites sont hébergés) et les clients (les navigateurs web, les applications sur smartphone… Tout ce qui permet d’accéder à Internet). Comme dans la vie réelle, le fait que les deux interlocuteurs parlent la même langue leur permet de communiquer normalement. Le HTTP, c’est l’anglais du monde informatique : une référence linguistique utilisée par tous, ou presque tous, de façon protocolaire.

Le passage du HTTP au HTTPS (toujours « protocole… », mais avec le terme « sécurisé » derrière) est né de la nécessité d’appliquer une couche de sécurisation à cette communication. Ce n’est pas un nouveau protocole, mais une version améliorée du précédent. Le HTTPS est comme la pièce d’une habitation dans laquelle on aurait refait entièrement l’isolation : on a simplement ajouté une couche de sécurité appelée TLS (pour Transport Layer Security).

Le HTTPS est donc une version plus poussée du même langage informatique qui permet :

  • De garantir la confidentialité des données. Lorsqu’un internaute se connecte à un site web depuis un navigateur ou une application, le serveur et le client communiquent entre eux via un code chiffré qu’ils sont seuls à connaître. Personne d’extérieur à la session ne peut accéder à ces données, qui sont cryptées.
  • De garantir l’identité du propriétaire du nom de domaine du site visité. N’importe qui peut créer un site web et lui donner un faux nom, par exemple celui de votre agence immobilière, sans pour autant être le propriétaire de l’enseigne. Le HTTPS permet aussi d’indiquer aux internautes qu’ils sont bien en train de visiter le site « officiel » de votre agence, et que personne n’essaie de les tromper.

Quand vous activez le protocole HTTPS pour votre site web immobilier, la différence est subtile pour les internautes, mais bien visible : les lettres « https » apparaissent dans l’URL de votre site, et un petit cadenas est affiché à côté de la barre d’adresse (à gauche ou à droite, en fonction du navigateur utilisé). Sur Chrome, ça donne ça :

Une affaire de certificat

Tenez encore un peu le coup : la partie technique de cet article est bientôt terminée !

Mais si vous voulez vraiment tout savoir au sujet du HTTPS et de la façon dont il impacte votre site web d’agence immobilière, vous devez comprendre comment cette couche de sécurisation est appliquée.

Pour passer du HTTPS au HTTPS, vous avez besoin d’un certificat électronique. Et plus précisément d’un certificat SSL – vous verrez peut-être qu’on parle aussi de certificat TLS, mais pour ne pas entrer dans les détails, SSL ou TLS, c’est en gros la même chose.

Si vous envisagez de passer votre site Internet immobilier en HTTPS, vous devrez demander un certificat, soit auprès d’une Autorité de Certification directement, soit auprès de votre prestataire de site web d’agence immobilière. Il existe plusieurs types de certificats : gratuit (très peu sécurisé), à validation de domaine (seule l’adéquation entre le nom de domaine et son propriétaire est vérifié), à validation d’organisation ou à validation étendue (deux certificats très sécurisés, adaptés aux sites e-commerce et aux banques).

Le niveau de certification dépend de plusieurs facteurs, le principal étant le degré de sécurité dont un webmaster a besoin pour son site.

Toute la question est de savoir si cela concerne votre site web immobilier.

 

site web d’agence immobilière

 

Faut-il passer votre site web d’agence immobilière en HTTPS ?

Maintenant que vous avez les bases en matière de HTTPS, il est temps de passer aux choses sérieuses. Et de poser clairement la question : faut-il, oui ou non, considérer l’idée de passer votre site web d’agence immobilière en HTTPS ? (Avec sa variante : faut-il intégrer le HTTPS dès votre création de site Internet immobilier, le cas échéant ?)

Vous aurez sans doute compris que tous les serveurs n’ont pas besoin de protéger leurs connexions de la même façon. Le niveau de sécurité exigé pour un site web est fonction de la nature des informations échangées durant la navigation. En tant qu’internaute, si vous devez renseigner vos coordonnées de carte bancaire pour réaliser un achat, vous avez naturellement envie de vous assurer que personne ne puisse dérober ces infos. Par contre, si vous lisez un article sur un journal en ligne, ou que vous laissez votre adresse mail de contact en remplissant un formulaire sur un site web immobilier, les risques sont inexistants.

Or, à quoi sert votre site web d’agence immobilière exactement ?

  • À développer la notoriété de votre enseigne ;
  • À communiquer sur vos services, votre histoire (storytelling) et votre équipe ;
  • À démontrer votre expertise à travers des contenus immobiliers pertinents, adaptés à vos prospects ;
  • À publier les annonces concernant les biens que vous avez en catalogue, de manière à vous désolidariser des portails web ;
  • À jouer le rôle de « hub » de votre communication et de votre marketing immobilier ;
  • À attirer des visiteurs puis à les convertir en prospects et en clients ;
  • À collecter des données au sujet de vos visiteurs (dans le respect des règles du RGPD au sujet du consentement).

En somme, votre site Internet immobilier est un support de communication et de marketing. Ce n’est ni un site marchand, ni un lieu d’échanges d’informations confidentielles. Parmi les données que vous êtes amené à recueillir figurent certes des informations personnelles dont vous devez assurer la protection au titre du RGPD, mais rien qui soit préjudiciable en cas de perte ou de vol de données – une adresse mail ou un numéro de téléphone n’étant pas aussi sensibles que des identifiants de connexion. Dans certains cas de figure seulement, votre site web d’agence immobilière peut supposer l’accès à un espace client (du type Espace propriétaire), mais là encore, les données ne sont pas classées dans la catégorie des secrets à garder.

Que votre site web d’agence immobilière soit en HTTPS ou non, vos visiteurs ne prennent pas de risques dès lors qu’ils ne vous confient rien de sensible.

Mais il y a d’autres raisons de passer en HTTPS. Des raisons déjà évoquées dans l’introduction, qu’il s’agit maintenant de détailler.

 

site web d’agence immobilière

 

L’impact du HTTPS sur le référencement de votre site web immobilier

Raison numéro un : Google valorise tellement le HTTPS que la sécurisation d’un site web est désormais prise en compte pour son positionnement.

C’est vrai… Mais seulement à la marge.

Google et le HTTPS, une longue histoire

Les liens entre Google et le HTTPS ne datent pas d’hier. Le virage sécuritaire du géant du web a été progressif. Tout a commencé en 2014, quand les webmasters ont été officiellement « invités » à passer leur site en HTTPS en intégrant des certificats SSL pour aller dans la direction d’un web globalement plus « civilisé ». Deux ans plus tard, le navigateur star de Google, Chrome, commençait à signaler certaines sites vulnérables comme étant « non sécurisés », mais seulement pour les plateformes recueillant des informations bancaires (sites e-commerce, marketplaces, banques, etc.).

Cette année, Google est passé à la vitesse supérieure. En deux temps :

  • Juillet 2018 : tous les sites qui ne sont pas sécurisés sont indiqués comme tels, indépendamment de leur destination ou du fait qu’ils recueillent ou non des données personnelles sensibles.
  • Août 2018 : Google annonce intégrer le HTTPS à ses critères de classement. Avoir un site (par exemple, un site web d’agence immobilière) sécurisé peut donc avoir un impact sur son positionnement dans les résultats.

Dans les faits, toutefois, les choses sont un peu différentes.

Allez-vous vraiment gagner des places sur Google ?

Certes, votre site web immobilier est aujourd’hui signalé comme non sécurisé. Cette mention s’affiche dans le navigateur de l’internaute. Mais en passant en HTTPS, allez-vous vraiment gagner des places dans les résultats de Google ?

Autant le dire clairement : pour l’instant, c’est un grand « non ». En marge de son annonce fracassante, Google a également indiqué que ce coup de pouce SEO concerne moins d’1 % de toutes les requêtes formulées, et pour des effets très, très limités – un euphémisme googlien pour dire que ce levier n’a quasiment aucun impact à ce jour.

Si vous connaissez un peu le sujet, vous pourriez rétorquer que « 40 % des résultats positionnés en première page de Google ont activé le protocole HTTPS » (une information que vous aurez puisé dans cet article, par exemple). Et c’est vrai. Mais il ne faut pas être naïf : ces sites ne sont pas arrivés là uniquement parce qu’ils ont acheté un certificat… Vous vous doutez bien qu’il leur a fallu actionner quelques leviers supplémentaires pour parvenir à décrocher les premières positions dans leur domaine respectif.

C’est exactement la même chose pour votre site web d’agence immobilière. S’il existe déjà et que vous travaillez à son référencement depuis des mois ou des années, vous ne gagnerez pas de place grâce au HTTPS. Si vous êtes en phase de création de site Internet immobilier, inutile de vous précipiter sur l’achat d’un certificat SSL au prétexte que cela vous aidera à dépasser tous vos concurrents sur Google.

Pour rappel, les trois facteurs qui vont booster le positionnement de votre site Internet immobilier sont :

Ce sont ces leviers, parmi d’autres, qui afficheront votre site web d’agence immobilière sur la première page de Google. D’autant plus que ce sont les résultats locaux du moteur de recherche qui vous intéressent, dans la mesure où vous devez travailler votre notoriété dans une zone géographique précise. Si l’on considère uniquement le positionnement d’un site web immobilier dans une ville X ou Y, l’impact du HTTPS sur le référencement est encore bien moindre.

Toutefois, vous n’avez pas oublié qu’il y a une autre raison d’envisager l’activation du protocole HTTPS. Il nous faut l’explorer à son tour.

 

site web d’agence immobilière

 

L’impact du HTTPS sur votre image de marque

Raison numéro deux : les internautes savent désormais quel site est sécurisé et quel site ne l’est pas, vous prenez donc le risque d’impacter négativement votre image de marque en restant en HTTP.

C’est vrai aussi. Mais la situation n’est pas gravissime.

Il est correct de dire que l’indication de Chrome concernant la non sécurisation de votre site web d’agence immobilière peut augmenter le taux de rebond. Ce taux mesure le pourcentage d’internautes qui repartent d’un site quelques secondes après être arrivés dessus. Toutefois, cette problématique ne concerne que les plateformes pour lesquelles la sécurité des échanges est primordiale. Un internaute qui arrive sur votre site web d’agence immobilière et qui constate qu’il n’est pas en HTTPS (pour peu qu’il y fasse attention…) n’a aucune raison de s’en inquiéter.

En outre, il y a certes un effet psychologique – les sites vulnérables risquent d’être mal vus des internautes, qui s’inquiètent du traitement de leurs données personnelles – mais il n’existe qu’à la marge. D’abord, parce qu’il faut prêter attention à cette mention. Ensuite, parce qu’il faut savoir ce qu’elle signifie. Enfin, parce que cette indication n’est valable pour que Chrome. Seul le navigateur désigne votre site web d’agence immobilière comme étant « non sécurisé ». Sur les autres navigateurs – Firefox, Internet Explorer, etc. – un simple « i » pour « information » apparaît à gauche de l’URL de votre site. L’internaute doit cliquer dessus pour obtenir des renseignements, comme l’absence de chiffrement des données.

Un site Internet immobilier comme média à part entière : telle est votre priorité

Dans le petite monde du web, le débat autour du HTTPS fait rage.

Mais dans votre bulle immobilière quotidienne, ce débat n’a pas lieu d’être. Ce n’est pas un sujet dont vous devriez vous soucier tout de suite. Si votre site web d’agence immobilière existe et qu’il est en HTTP, c’est très bien comme ça – vous n’allez rien y perdre, ni rien gagner à le passer en HTTPS. Si vous projetez de créer votre site immobilier, vous pouvez poser la question à votre prestataire et lui demander s’il est pertinent de dépenser quelques centaines d’euros annuels pour un certificat basique – sans qu’il y ait de contrainte.

Alors, certes, l’impact du protocole HTTPS sur le référencement de votre site web d’agence immobilière pourrait augmenter dans les années à venir. Ce qui n’est qu’un critère de positionnement marginal est susceptible de gagner en importance au fil du temps – pour aller dans la logique d’un web plus sûr, comme le veut Google.

Néanmoins, tout à fait entre nous, ce n’est pas indispensable d’y penser tout de suite.

Vous avez plutôt intérêt à concentrer vos efforts sur la recherche d’un prestataire de création de site web (ou de refonte de site) de qualité, plutôt que de vous poser mille questions au sujet du HTTPS et d’un illusoire coup de boost offert par Google. Car l’essentiel, aujourd’hui, c’est de faire de votre site immobilier un média à part entière, de le placer au cœur de votre stratégie marketing et d’en faire un outil pour rentrer plus de mandats.

Surtout, dites-vous que votre notoriété locale a bien plus d’impact sur votre chiffre d’affaires qu’une mention discrète sur un navigateur web !

pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Partagez2
    Partagez
    Tweetez
    Enregistrer