charte graphique immobilière

Créer votre charte graphique immobilière : les 5 critères indispensables à connaître

15 novembre 2017

L’identité visuelle de votre agence immobilière (ou de votre réseau immobilier) se construit avec deux briques majeures : le logo et la charte graphique, l’un n’allant pas sans l’autre. Son élaboration ne doit pas s’arrêter à la conception de votre logo immobilier, même s’il s’agit là d’une étape cruciale. Ce logo doit s’intégrer à un canevas plus global.

Cette charte est constituée d’un ensemble de codes graphiques qui vont définir l’identité visuelle de votre marque immobilière, de façon à ce qu’elle imprègne aisément (et pour longtemps) l’esprit de vos prospects et clients. De façon très concrète, il s’agit d’un document qui regroupe les règles d’utilisation de tous les signes graphiques qui constituent votre identité visuelle, avec pour objectif de donner corps à votre marque tout en simplifiant l’application de ces signes sur vos différents supports.

Pour autant, une charte graphique immobilière est-elle essentielle ? Et comment la concevoir de telle façon qu’elle vous permette d’atteindre vos objectifs de notoriété ?

Voici les 5 critères indispensables à avoir en tête pour vous doter d’une identité visuelle complète !

Une charte graphique immobilière, est-ce vraiment essentiel ?

Vous aurez compris que la question est rhétorique. Mais tant qu’à faire, autant en profiter pour être clair sur ce point :

Oui, votre charte graphique immobilière est indispensable. Elle est un élément crucial de votre stratégie de communication et, ce faisant, de votre stratégie de branding immobilier.

Le branding, c’est le travail sur l’image de marque. Mais travailler cette image implique avant toute d’en avoir une – d’image. En termes de marketing, se lancer sur le marché sans posséder une identité visuelle bien à soi s’apparente à un suicide commercial, car les consommateurs ne font confiance qu’aux marques qu’ils (re)connaissent.

D’où la nécessité d’en passer par la conception d’une charte graphique immobilière.

Celle-ci se compose de 5 éléments :

  • Le logo ;
  • La typographie (la ou les police(s) d’écriture utilisée(s)) ;
  • Le palette de couleurs ;
  • Les éléments graphiques ;
  • Les règles d’insertion et de positionnement des différents éléments sur les divers supports.

C’est-à-dire que votre charte graphique immobilière regroupe non seulement les codes de votre identité visuelle, mais également les règles de leur application sur vos supports.

À quoi ça sert, une charte graphique immobilière ?

Imaginons la question suivante :

« J’ai déjà un logo, il est beau et sophistiqué, bref il est parfait, alors pourquoi aurais-je besoin en plus d’une charte graphique ? »

Ou mieux :

« Ma marque est bien connue de mes clients, et mon nom suffit à ma notoriété. Le logo, la charte graphique, c’est pour les grosses boîtes. Qu’est-ce que ça peut m’apporter de me faire identifier facilement alors que je suis un commerce de proximité ? »

Toute la question est là. Et parce que cette question se pose souvent, la charte graphique est régulièrement négligée, voire ignorée, des agents immobiliers qui estiment n’en avoir pas vraiment besoin.

Et pourtant, plus qu’un outil de communication, la charte graphique est l’ADN de votre agence/réseau.

Certaines marques jouissent d’une identité peu attrayante auprès du public – et c’est déjà un bien mauvais point. Vous remarquerez d’ailleurs que ces marques changent régulièrement leur logo et leur charte graphique, bien plus en profondeur que les marques installées et appréciées qui se contentent de proposer de simples mises à jour.

Mais il y a pire qu’une identité peu attractive : une identité inexistante. C’est-à-dire une identité qui ne laisse aucune trace dans l’esprit des consommateurs et du public, comme ces affiches publicitaires devant lesquelles on passe et qu’on oublie une seconde après les avoir vues.

Une charte graphique immobilière, ça sert précisément à éviter cette indifférence, et à vous faire gagner en notoriété, y compris (et surtout) auprès de ceux qui ne vous connaissent pas encore. Elle va définir un lot de couleurs et de formes qui vont imprégner l’esprit des gens et s’incruster dans leur imaginaire.

charte graphique immobilière

Favoriser un triple réflexe chez le public

Le but de votre charte graphique immobilière, bien sûr, c’est d’occuper une place dans l’esprit de vos prospects et clients, même si cette place est inconsciente. Elle va générer, chez le public, un triple réflexe :

  • D’identification de la marque,
  • D’attachement à la marque,
  • D’engagement au profit de la marque.

Et ce triple réflexe va avoir pour effet que les gens vont vous reconnaître instantanément en revoyant les signes de votre identité visuelle, et vous différencier tout de suite de la concurrence.

Faites le test : imaginez une forme, un dessin, une couleur, une lettre – et laissez votre esprit vous diriger vers une marque, sans forcer. Une pomme vous renverra certainement à Apple, une virgule à Nike, des chevrons à Citroën, un « e » à Internet Explorer ; la couleur bleue à Facebook ou Twitter, le rouge à McDonald’s ou Lego, etc. L’idée, ce serait qu’à terme, les habitants de votre quartier, de votre ville, de votre région (voire de toute la France) identifient immédiatement votre marque à votre logo et vos couleurs.

Dans un domaine comme l’immobilier, où la concurrence est rude, cette occasion de se distinguer des autres professionnels est primordiale.

C’est aussi la condition sine qua non pour profiter des 3 bienfaits du branding immobilier : parvenir à vous démarquer de la concurrence, donner de la valeur ajoutée à vos services immobiliers, et tisser des liens de proximité avec vos prospects et clients.

Les 5 critères à prendre en compte pour concevoir votre charte graphique

Mais attention : une charte graphique immobilière ne se crée pas à partir de rien. Définir son identité ne s’improvise pas. Comme c’est le cas lors de la création de votre logo immobilier, la conception de votre charte graphique doit répondre à certains critères qui la rendront pertinente, pratique, efficace et facilement adaptable.

Voici quels sont ces critères.

(Notez que les critères qui font un bon logo sont proches de ceux-ci. Normal, puisqu’un logo de qualité doit être conçu sur la base de la charte graphique immobilière.)

1. La lisibilité

Votre charte graphique immobilière doit être visuellement attractive, homogène et lisible.

Le but de ce critère est multiple :

  • Permettre à vos cibles de comprendre instantanément vos idées et vos valeurs,
  • Laisser une impression durable,
  • Simplifier au maximum votre message graphique.

Pour cela, vous devez débarrasser votre charte graphique immobilière de tout ce qui risque de parasiter la compréhension de votre logo et de vos supports de communication. Et ne conserver que ce qui fait réellement sens.

C’est également valable pour la typographie de votre charte graphique immobilière. Au moment de choisir votre police d’écriture, vous devez penser à toute la signification qu’elle apporte avec elle (une police mécanique n’aura pas le même effet qu’une police de type manuscrit), mais aussi à sa lisibilité sur les différents supports. Par exemple, une écriture manuscrite est très esthétisante et peut convoquer des notions de luxe et d’élégance ; mais les typages proposés sur les logiciels conventionnels de traitement de texte ne sont pas toujours aisés à décrypter, surtout sur un fond fortement contrasté.

De fait, ne vous contentez pas de prendre la première police qui vient (celle qui est intégrée par défaut à un modèle de page blanche), mais n’allez pas non plus chercher midi à quatorze heures !

2. L’originalité

Au même titre que votre logo, votre charte graphique immobilière doit être suffisamment originale pour vous distinguer de la concurrence – mais sans en faire trop, car ce serait alors risquer de devenir abstrait ou intangible.

Ce qui irait directement à l’encontre du critère numéro un.

Pour cela, élaborez une charte graphique :

  • Assez singulière pour être immédiatement reconnaissable ;
  • Qui appartient à son époque : ni surannée ni trop avant-gardiste ;
  • Qui respecte un certain nombre de codes relatifs au domaine de l’immobilier (solidité, confiance, transparence…) ;
  • Qui témoigne d’une personnalité unique à travers un concept spécifique à votre entreprise.

Tous les éléments graphiques qui constituent votre charte graphique immobilière vont participer de cette originalité : formes, dessins, couleurs, visuels, symboles, etc.

Attention : ne vous fiez pas trop aux modes, elles sont éphémères par nature ! En allant chercher du côté de ce qui a du succès aujourd’hui, vous risquez de devenir has been demain.

charte graphique immobilière

3. L’émotion

En plus de sa mission d’identification, votre charte graphique immobilière doit également générer de l’attachement, pour ensuite produire de l’engagement.

Cet attachement dépend de l’émotion que vos codes graphiques vont engendrer chez votre public.

Commencez par définir quelles émotions et quelles valeurs vous envisagez de faire passer à travers vos règles graphiques. Par exemple : transparence, confiance, relation équitable, accompagnement, haut de gamme, etc.

Ensuite, étudiez les formes et surtout les couleurs qui vont influer sur la perception que votre public aura de vos supports via votre charte graphique. Il faut savoir notamment que les couleurs jouent un rôle essentiel dans la génération d’émotions liées à des symboles qui leur préexistent. Pour symboliser la confiance, vous irez chercher du côté du bleu ; pour l’harmonie et le calme, du côté du vert ; pour l’élégance et le luxe, du côté du noir ; etc. Chaque coloris, chaque nuance porte un sens particulier qui va faire tendre l’observateur vers une émotion spécifique, alors ne vous trompez pas !

Jetez un œil sur la page Wikipedia consacrée au symbolisme des couleurs pour creuser la question.

Bien sûr, travailler l’émotion qui se dégage de votre charte graphique immobilière suppose de bien connaître votre cible…

4. Le ciblage

Justement :

Pour être efficace, votre charte graphique immobilière doit aussi être adaptée à votre public cible.

Posez-vous la question : à qui est destinée votre charte graphique ? Pour qui êtes-vous en train d’élaborer une identité visuelle ? Qui sont vos clients, des particuliers ou des professionnels ? Des moins ou des plus de 35 ans ? Des primo-accédants ou des investisseurs ? Des jeunes actifs ou des familles ?

Vous ne pourrez définir vos codes graphiques avec pertinence qu’en connaissant le mieux possible ceux auxquels ils s’adressent en priorité. C’est vrai pour la typographie, pour le choix des couleurs, pour les formes et les visuels utilisés. Et ça l’est tout autant pour la conception du logo qui, en plus de diffuser vos valeurs immobilières, doit aussi envoyer un message subliminal à ceux que vous ciblez avant tout.

Quelques exemples :

  • Le blanc traduit une symbolique positive dans les pays occidentaux, mais pas dans les pays d’Asie. Si vous visez une clientèle internationale, vous devriez étudier la question.
  • Une forme géométrique à angles droits (carré, rectangle) peut signifier la rigueur et le respect des valeurs ; mais pour d’autres, elle peut avoir pour corollaire l’enfermement ou l’absence de liberté.
  • La sophistication peut attirer un public plus âgé et plus cultivé, mais rebuter les plus jeunes qui préfèrent la simplicité et un rapport plus direct à l’identité de marque.

En somme : adaptez vos choix de charte graphique immobilière à ceux qui sont susceptibles de devenir vos clients demain.

charte graphique immobilière

5. La fonctionnalité

Enfin, dernier critère : celui de la fonctionnalité de votre charte.

Certes, votre charte graphique immobilière se doit d’être originale et de produire des émotions chez ceux qui l’observent. Pour autant, elle doit rester fonctionnelle, à savoir : être facile à reproduire sur toutes sortes de supports print et web.

Et pour cause :

Cette charte graphique doit être appliquée à vos canaux de communication pour valoriser votre branding. Pour cela, elle doit être facilement utilisable et déclinable :

  • Sur les différents types de supports (print et digitaux),
  • Dans des tailles variées,
  • En couleurs comme en noir et blanc,
  • Sur des surfaces planes et en volumes,
  • Sur divers types de matériaux,
  • Etc.

Pensez d’ores et déjà à l’allure qu’auront vos codes graphiques appliqués à vos supports quels qu’ils soient ! Pour plus d’informations sur le sujet, lisez notre article de conseils pour appliquer votre charte graphique à vos supports de communication.

 

La conclusion s’impose d’elle-même : concevoir une charte graphique immobilière personnalisée, qui ne soit qu’à vous, qui définisse votre identité visuelle et qui véhicule vos valeurs – ce n’est pas une option, c’est une nécessité. Sans elle, il n’y a pas de stratégie de branding possible.

Or, la création d’une charte graphique répond aux mêmes exigences que celle d’un logo, à savoir : de la créativité, du professionnalisme, une excellente connaissance des outils et des formats, et un soin particulier apporté à la fonctionnalité.

Raison pour laquelle il sera toujours plus intéressant pour vous d’en confier la réalisation à un graphiste professionnel. Si vous voulez en savoir plus, lisez notre article « 5 bonnes raisons de confier la création de votre logo immobilier à un professionnel » : il s’applique exactement de la même manière à votre charte graphique.

pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Partagez
    Partagez
    Tweetez
    Enregistrer