blog immobilier

Comment générer des revenus avec votre blog immobilier en 2022 ?

1 mars 2022

Est-ce vraiment intéressant de créer un blog immobilier en 2022 ?

Oui, la question se pose. Parce que les envies des internautes évoluent. Parce que le format vidéo est le plus populaire aujourd’hui (et de très loin), mais aussi le plus facile à consommer sur le web. Parce que l’essor des réseaux sociaux change la donne en matière de communication digitale. Parce que le nombre de blogs disponibles a explosé et qu’on peut légitimement se demander s’il y a encore de la place sur la Toile pour en lancer un nouveau. Et parce que l’écrit, c’est tellement old school !

Si c’est ce que vous pensez, on vous arrête tout de suite. Inutile de générer un faux suspense : chez Facilogi, on croit dur comme fer à l’importance du blog et à son rôle majeur dans le succès des stratégies digitales. L’évolution des mœurs, le développement des réseaux sociaux et la profusion de contenus web n’y changent rien : vous avez tout intérêt à placer le blog au cœur de votre écosystème marketing, en raison de ses nombreux avantages.

De quels avantages s’agit-il ? Et comment générer des revenus avec votre blog immobilier ? C’est ce que nous allons voir tout de suite.

Qu’est-ce qu’un blog, au fait ?

On parle de « blog » partout et tout le temps. Mais c’est quoi, au juste ?

Un blog, c’est un site web, ou plus exactement : une partie de site web, où l’on publie des contenus aussi appelés « billets » et accompagnés de visuels (images d’illustration, infographies, vidéos…). Au départ, le blog s’apparente à un journal intime dématérialisé, mais il a très rapidement pris de l’ampleur pour devenir un levier de communication majeur pour les professionnels.

Un blog est propre à une personne ou à une entreprise. Il permet de partager des publications qui reflètent le point de vue de l’auteur (ou de l’entité qui l’utilise), mais aussi des publicités ou des articles sponsorisés. Il revêt également une dimension communautaire puisque, la plupart du temps, les internautes ont la possibilité de laisser des commentaires, ce qui nourrit le contenu avec des échanges.

En général, les articles publiés sur un blog professionnel (celui d’une entreprise, d’une organisation ou d’une institution) visent à communiquer sur des actualités, à fournir des informations, à apporter des conseils, à faire des annonces, ou encore à partager des contenus créés par d’autres – on parle alors d’ « agrégation ».

L’utilisation du blog s’est démocratisée grâce au développement des CMS (sigle de Content Management System, ou « système de gestion de contenu » en français) : des programmes qui permettent de créer toutes sortes de sites internet sans disposer de connaissances techniques. Le plus connu, et le plus utilisé, est WordPress ; mais il en existe beaucoup d’autres, certains étant spécialisés dans des secteurs d’activité (comme Shopify en e-commerce).

Créer un blog suppose aussi de l’associer à un nom de domaine et de le faire héberger. Le plus souvent, le blog est accolé à un site web existant, ce qui simplifie ces démarches. Il est également possible de confier l’intégralité du processus – création et gestion du blog – à des professionnels aguerris, qui s’occupent aussi de produire et de publier les contenus en fonction des objectifs du commanditaire.

Dernière chose importante à savoir : un blog, pour donner des résultats, doit être pleinement intégré à une stratégie marketing. Son rôle consiste à servir des objectifs préexistants et à devenir un rouage du mécanisme de communication mis en place par l’entreprise. En aucun cas un blog, à lui seul, ne suffit à générer des revenus comme par magie. Mais nous allons détailler tout cela.

blog immobilier

Pourquoi créer un blog immobilier ?

Le web recense plus de 500 millions de blogs (chiffre qui date de 2020). Ils font partie du quotidien des internautes : plus des trois quarts d’entre eux lisent régulièrement des contenus publiés sur des blogs, selon HubSpot – qu’il s’agisse de suivre des particuliers souhaitant donner leur avis ou de profiter de l’expertise de professionnels parfois très influents.

Avec l’essor des réseaux sociaux, toutefois, une tendance se fait jour depuis la fin des années 2010 : à mesure que les internautes se sont déportés vers les plateformes sociales pour partager leur vie personnelle, les blogs se sont professionnalisés. Les billets courts, personnels, émotionnels, rédigés pour générer de la conversation, sont devenus des posts sociaux ; dans le même temps, la scène du blog s’est transformée en une arène marketing toujours plus puissante, notamment avec le développement des outils d’automatisation. Quant aux blogs des particuliers, ils ont gagné en profondeur et en sophistication, et sont souvent liés à des comptes sociaux pour apporter des informations supplémentaires ou attirer une audience complémentaire.

Autrement dit, le blog est devenu en grande partie un outil marketing au service des entreprises et des professionnels, mais en conservant ses spécificités originelles : une forme de communication plus personnelle, plus humaine – et moins promotionnelle.

Un outil marketing dont vous avez besoin pour booster la notoriété de votre enseigne immobilière, rentrer plus de mandats, et générer des revenus.

Alors, concrètement, à quoi ça sert de créer et d’alimenter un blog immobilier ?

Gagner en visibilité grâce au référencement naturel

Les articles publiés sur un blog sont construits pour répondre à des problématiques spécifiques, elles-mêmes en lien avec des requêtes formulées par les internautes.

En fonction des cibles visées, on rédige donc des contenus qui s’appuient sur des mots-clés particuliers, et ce travail permet aux robots d’indexation des moteurs de recherche de proposer ces contenus aux internautes lorsqu’ils font des recherches correspondantes.

Plus les articles sont pertinents et optimisés, plus ils ont de chances de se positionner haut dans les résultats et de vous faire gagner en visibilité. Par exemple, si vous visez en priorité les vendeurs, l’idée sera de publier des articles travaillant des expressions-clés liées à leurs problématiques (« comment vendre un bien immobilier », « qu’est-ce qu’un prêt relais ») afin qu’ils puissent tomber sur ces contenus en particulier lors de leurs recherches sur Google.

Il faut donc penser votre blog immobilier comme un moyen pour gagner des positions dans les moteurs de recherche et générer du trafic sur votre site web.

Apporter du trafic sur votre site web professionnel

Dans la grande majorité des cas, un site web immobilier est une plateforme isolée, car pauvre en termes de contenu. Un site internet « vitrine » (qui sert à valoriser les services offerts par l’enseigne et à donner de la visibilité aux biens en catalogue) est le plus souvent composé de quelques pages seulement, et pour cette raison a peu de chances d’être bien référencé. Surtout face aux portails d’annonces qui s’arrogent une grosse part du gâteau digital – et qui comptent des milliers de pages ultra-optimisées.

L’un des rôles du blog immobilier, c’est donc de soutenir le site web en apportant du trafic. En effet, chaque contenu publié sur votre blog peut être considéré comme une « porte d’entrée » pour les internautes : un moyen d’accéder à votre enseigne sur le web. Cela, grâce au travail d’optimisation réalisé, qui permet de positionner des pages dans les résultats de recherche.

Typiquement, un internaute va taper des mots-clés sur Google, tomber sur votre article dédié au sujet qui l’intéresse, cliquer sur le lien et consulter le contenu. À partir de là, il sera en mesure d’accéder à la partie « statique » de votre site internet qui contient les pages de services, les pages d’atterrissage et les annonces tirées de vos mandats. Pour deux raisons :

  • Il connaîtra désormais votre enseigne et aura potentiellement envie d’en savoir plus ;
  • Il sera incité à aller voir plus loin par le biais de CTA et de boutons dédiés dans les menus.

Accroître la notoriété locale de votre enseigne immobilière

La logique du référencement naturel fonctionne aussi au niveau local. Pour cela, il faut que les mots-clés travaillés dans les articles de votre blog immobilier soient localisés, et en particulier qu’ils intègrent la notion de ville – essentielle en SEO local parce qu’un tel contenu peut aisément prendre le dessus sur une publication nationale.

Le fonctionnement du SEO local est assez simple, en réalité. Les recherches locales peuvent être formulées en l’état par les internautes depuis un ordinateur (par exemple : « agence immobilière à Bar-le-Duc »). Mais elles peuvent aussi être génériques et prendre en compte la position géographique de l’internaute si celui-ci effectue une recherche depuis son téléphone portable avec la géolocalisation enclenchée. De sorte que s’il se trouve à Bar-le-Duc et qu’il cherche « agence immobilière », Google lui suggérera des pages web d’agences qui se trouvent à proximité immédiate de sa position.

Voilà qui est intéressant, n’est-ce pas ? Maintenant, si l’on tient compte du fait que les vendeurs sont forcément ancrés localement et que les acheteurs ont tendance à chercher des biens dans un rayon limité autour de leur lieu d’habitation, on comprend tout l’intérêt du référencement local – et, au-delà, de l’ancrage local – pour une agence immobilière. Ce à quoi votre blog immobilier peut grandement participer avec des articles optimisés sur des mots-clés spécifiques.

Humaniser votre enseigne

La gestion de votre blog immobilier peut aussi vous conduire à répondre à ces questions lancinantes : quelle est l’identité de votre enseigne ? et comment se démarque-t-elle de la concurrence ?

Un blog est une vraie valeur ajoutée pour une entreprise, puisque les contenus apportent des réponses concrètes aux problématiques des clients potentiels. Mais c’est aussi un levier d’humanisation. Car, à travers ses publications, une enseigne peut se mettre en scène : présenter ses collaborateurs, valoriser son équipe, montrer son local, évoquer le quartier dans lequel elle est installée, etc. Le simple fait de signer les articles publiés va permettre aux internautes de mettre des noms sur les professionnels qui travaillent pour l’agence et qui la font vivre. Ce qui est important quand on ambitionne de se faire connaître et reconnaître dans sa zone de chalandise…

C’est donc une dimension à ne pas négliger : plus le digital prend de place dans nos vies, et plus les internautes sont friands de relations humaines et de communications personnalisées.

Améliorer la rentabilité de vos leviers marketing

Enfin, le blog immobilier a l’avantage d’être le plus rentable de vos outils marketing, en raison de sa durée dans le temps.

D’abord, parce qu’un blog apporte un flux d’audience en continu et que TOUS les contenus publiés participent à ce succès. Les contenus n’étant pas limités dans le temps, Google va continuer de les afficher dès lors qu’ils répondent aux requêtes des internautes, y compris s’ils sont vieux de plusieurs années. Vous en avez sans doute fait l’expérience en tombant sur des contenus qui remontent à dix ans ou plus, mais qui restent pertinents parce qu’ils sont qualitatifs.

Pour illustrer cet avantage, prenons un exemple que nous connaissons bien : le nôtre ! Le blog de Facilogi est passé de 400 à 30 000 visiteurs uniques par mois en quelques années. Avec plus de 500 articles en ligne, le blog est visité à tout moment par 10 à 15 internautes, présents en temps réel sur ses pages.

Cette présence continue est exactement le but que vous devez chercher à atteindre avec votre blog immobilier : en faire un lieu de passage fréquenté à toute heure de la journée, dans l’optique de transférer les internautes ainsi happés vers les parties « vendeuses » de votre site web. C’est la clé de la rentabilité d’une stratégie de contenu, qui a la particularité de donner des fruits longtemps après que les articles ont été publiés.

En cela, le blog immobilier s’avère très différent d’un levier publicitaire, forcément éphémère. Google Ads, Instagram Ads… peu importe la régie que vous avez choisie, le constat est identique : vous générez du trafic tant que vous mettez la main à la poche, mais à la seconde où vous fermez le robinet à billets, la machine s’arrête de fonctionner et le trafic se tarit. Ce n’est donc pas viable sur le long terme, sauf à y consacrer un budget astronomique.

Ensuite, parce qu’un contenu textuel est intemporel. S’il est bien rédigé et de qualité, il restera valable pendant de longues années – quitte à devoir l’actualiser de temps à autre pour qu’il soit toujours viable. Ce n’est pas le cas des vidéos, qui ont tendance à vieillir rapidement sur le plan technique et à susciter moins d’intérêt avec le temps. La preuve, c’est qu’on lit toujours des livres de toutes époques, mais qu’on regarde peu les œuvres audiovisuelles qui ont plus de quelques années !

Tels sont les principaux avantages d’un blog immobilier. Ce ne sont pas les seuls, bien entendu, mais ce sont ceux que vous devez prendre en compte au moment de vous lancer dans une stratégie de contenu.

blog immobilier

Comment générer des revenus avec votre blog d’agence immobilière ?

Venons-en à la vraie question, celle qui vous fait vibrer quand vous envisagez l’idée de lancer un blog immobilier : comment allez-vous générer des revenus avec ce levier marketing ? (Surtout qu’il n’est pas question de vendre directement sur votre blog.)

La réponse nécessite plusieurs étapes.

  1. Avant toute chose, il faut intégrer votre blog immobilier à votre écosystème digital. Il doit être relié à votre site internet ainsi qu’à l’ensemble de vos supports digitaux, en particulier vos comptes sur les réseaux sociaux, mais aussi votre outil CRM ou logiciel de marketing (pour collecter automatiquement les adresses électroniques des internautes qui s’inscrivent à la newsletter, par exemple).
  2. Ensuite, il est important de faire connaître votre blog immobilier afin d’attirer des internautes et de générer du trafic. Cela, en mobilisant l’ensemble de vos canaux : Google bien sûr (via le référencement naturel dont nous avons déjà parlé plus haut), les emails (en évoquant les derniers articles publiés dans la newsletter et en invitant à télécharger des documents premium), les réseaux sociaux, etc.
  3. Enfin, il faut donner une direction au trafic ainsi généré, en gardant à l’esprit que cette audience, vous la maîtrisez puisqu’elle se connecte à des supports qui vous appartiennent. Vous êtes donc libre d’actionner les leviers qui vont permettre de la diriger vers les pages qui vous intéressent, à savoir : celles qui vont générer des revenus. Dans ce but, vous avez besoin de placer des CTA (boutons d’appels à l’action) qui vont renvoyer les internautes vers des pages de destination réservées à la conversion. Cela consiste à créer un tunnel de vente qui, comme son nom l’indique, est conçu pour emmener les internautes d’un point à un autre en veillant à ce qu’ils n’aient pas envie de quitter la route sur laquelle vous les avez engagés.

Cette troisième étape est au cœur du processus marketing associé au blog immobilier, il est donc utile d’y rester un instant. Prenons deux exemples de tunnels :

  • Sur un contenu « vendeur », vous placez un CTA qui renvoie vers une landing page dédiée à votre service d’estimation immobilière. L’internaute intéressé va cliquer sur le bouton, accéder à la page en question, et par exemple remplir un formulaire de demande d’estimation ou vous contacter directement.
  • Sur un même contenu « vendeur », le CTA renvoie cette fois vers un document à télécharger, par exemple un livre blanc explicatif ou un cas client. En contrepartie du téléchargement, l’internaute consent à donner son adresse email, qui vient automatiquement abonder votre mailing list. À partir de là, vous lancez une séquence d’emails dont chaque message contient un lien renvoyant vers la page de service souhaitée. De cette façon, vous gardez l’attention de votre utilisateur et vous l’accompagnez jusqu’au moment de la conversion. Cette stratégie, qui passe par une séquence d’emails, permet de créer des liens forts et de « réchauffer le contact » jusqu’à ce qu’il soit prêt à se convertir.

Attention, toutefois : créer un blog immobilier, l’alimenter en articles et placer des boutons CTA, cela ne suffit pas à générer des revenus. Il faut, en plus, connaître parfaitement vos cibles et choisir avec soin le positionnement marketing de votre blog afin de concevoir des contenus pertinents, qui répondent avec précision aux problématiques de votre audience.

Que faut-il savoir avant de démarrer un blog immobilier ?

Avant de vous jeter aveuglément sur le premier CMS venu dans l’idée de lancer un blog immobilier pour générer des revenus, il y a tout de même quelques points à prendre en considération.

Le premier point est aussi un inconvénient : une stratégie de blogging prend du temps. Parfois beaucoup de temps, des mois ou des années. Or la tentation est grande de tout stopper après six mois parce que votre volume de trafic ne bouge pas, que votre taux de conversion fait la grimace et que votre carnet de mandats prend la poussière.

De fait, le blog est un levier rentable, mais qui donne des résultats sur le long terme, et à condition de produire du contenu de façon régulière. Cela, à la fois pour fidéliser l’audience (qui s’attend à trouver des articles assez souvent) et pour complaire à l’algorithme de Google qui valorise la fraîcheur des publications. (Notez que ce n’est pas contradictoire avec ce que nous disions plus haut : un article ancien peut continuer à générer du trafic, mais Google prend tout de même en compte l’activité d’un site dans ses critères de positionnement, l’idéal étant d’avoir un blog immobilier actif sur le long terme.)

Le deuxième point, c’est l’investissement nécessaire au fonctionnement du blog. Rédiger des contenus, c’est une opération longue, complexe et exigeante, qui doit reposer sur une stratégie marketing solide. Il faut tenir compte en particulier des cibles visées, des objectifs commerciaux de votre enseigne, des spécificités de votre marché, des requêtes tapées par les internautes sur les moteurs de recherche, etc.

Le troisième point, c’est l’obligation de penser en termes de stratégie globale. En effet, vous ne pouvez pas vous contenter du seul blog immobilier pour générer des revenus. Même si celui-ci est au cœur de votre écosystème marketing, il faut lui associer d’autres leviers qui vont fonctionner en complémentarité, à l’instar d’une chaîne YouTube par exemple. L’idée étant de pouvoir générer du trafic en mobilisant le maximum de canaux d’acquisition, de renvoyer tout ce petit monde vers votre site web et vers vos pages de service, et de collecter le plus possible de données.

Car, oui, le secret est là : pour générer des revenus avec un blog immobilier, il s’agit de récolter des données et de les animer à travers des actions marketing. De sorte que le blog doit être considéré comme un moyen et non comme une fin en soi.

Si vous avez compris cela, alors vous avez tout compris !

Pour une mise en perspective – et des explications visuelles – découvrez sur la chaîne YouTube de Facilogi notre vidéo sur le même sujet.

pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Partagez
    Partagez
    Tweetez
    Enregistrer