marketing mobile immobilier
Stratégie & Inbound marketing

10 bonnes pratiques pour tirer parti des usages mobiles dans l’immobilier

5 juin 2019

Votre quotidien, c’est le terrain. Peu importe que vous vous occupiez de transactions, de gestion locative ou de promotion : c’est sur le terrain que vous allez pour prospecter, rencontrer des futurs clients, saisir des opportunités.

Pour autant, personne n’a dit que ce terrain devait forcément être physique ! L’exercice de la prospection passe aussi par des biais immatériels : le téléphone, bien sûr, mais aussi les outils de communication digitaux. L’important, c’est de savoir s’adapter aux usages et d’aller à la rencontre des prospects où ils se trouvent. On ne pêche jamais au hasard.

En l’occurrence, ce n’est pas tellement le « où » qui compte, mais le « comment ». Car vos prospects ne restent jamais au même endroit. Ils se déplacent. Vont et viennent. Passent de territoire en territoire. C’est vrai au sens strict (activités quotidiennes partagées entre travail, achats et loisirs ; voyages ; déménagements…) comme au sens figuré (les futurs vendeurs et acheteurs utilisent tous les canaux à leur disposition pour trouver ce qu’ils cherchent).

Techniquement, vous ne savez pas où sont vos prospects. Mais vous savez comment les joindre en toutes circonstances : via leur téléphone portable. Car ils ne le quittent (quasiment) jamais. Les utilisateurs consultent leur mobile en moyenne 23 fois par jour et passent 1h42 dessus (source). Vous avez donc tout intérêt à miser sur ce support pour entrer en contact avec vos prospects et pérenniser vos relations. Ce qui suppose de déployer une stratégie de marketing mobile immobilier cohérente… en prenant en compte les usages mobiles dans l’immobilier.

Par où commencer ? Voici 10 bonnes pratiques pour tirer parti de l’utilisation que font vos prospects vendeurs et acheteurs de leurs appareils mobiles.

1. Baser son marketing mobile immobilier sur des outils responsive

C’est sans doute le premier réflexe à avoir pour déployer un marketing mobile immobilier cohérent : vous assurer que vos supports et outils soient mobile friendly, en particulier votre site web immobilier que les internautes ont de fortes chances de consulter depuis un smartphone ou une tablette. Le web design ayant évolué, les sites Internet développés depuis plusieurs années (ainsi que les templates proposés par les CMS populaires) garantissent une bonne adaptabilité aux écrans des appareils nomades, de sorte que le contenu s’harmonise de lui-même avec la taille de l’écran. Mais il est possible d’aller plus loin pour répondre avec plus de pertinence aux usages mobiles dans l’immobilier : en créant une plateforme web spécifiquement mobile (avec une URL dédiée) ou en lançant une application.

2. Booster les performances de son site web sur les mobiles

La qualité de l’expérience utilisateur est l’une des clés d’un marketing mobile immobilier efficace. Si vos supports adaptés aux mobiles enregistrent des performances médiocres (temps de chargement des pages trop longs, images qui ne s’affichent pas, contenus qui ne sont pas pris en charge sur un smartphone…), vous risquez de perdre un grand nombre de mobinautes, donc de prospects. Il faut savoir que la moitié des utilisateurs quittent un site web dès lors qu’une page met plus de trois secondes à s’afficher… Si vous voulez tirer parti des usages mobiles dans l’immobilier, il est donc indispensable d’inciter les mobinautes à rester sur vos supports web en leur offrant une expérience digne de ce nom. C’est d’autant plus important que les performances techniques des sites mobiles sont désormais prises en compte par Google dans le classement des pages.

3. Pratiquer le marketing SMS

La grande force du téléphone portable, c’est sa disponibilité pleine et entière. Les utilisateurs consultent leur appareil n’importe où, à tout moment. Voilà pourquoi les SMS jouissent du taux d’ouverture le plus élevé du marché : 98 %. Si vous envoyez des « textos » à vos contacts, vous êtes quasiment certain qu’ils seront ouverts, et donc qu’ils seront lus (un chiffre à comparer à celui de l’ouverture des emails : entre 10 et 20 % dans le secteur de l’immobilier). Concis, rapide, précis et informel, le SMS est l’un des outils majeurs d’un marketing mobile immobilier de qualité. Vous pouvez en outre l’utiliser à différents stades de la relation avec vos prospects et le personnaliser autant que possible. Jetez un œil sur cette page pour découvrir quelques idées de messages à envoyer à vos acheteurs. Et si vous vous aidez d’une application dédiée comme Linkellis, c’est encore mieux.

4. Utiliser la géolocalisation pour ses biens immobiliers en catalogue

Les acheteurs utilisent massivement leur smartphone pour consulter des annonces de vente en ligne, et pas seulement parce qu’ils peuvent ainsi poursuivre leur quête où qu’ils se trouvent. De cette façon, ils entendent aussi profiter des avantages du mobile. En particulier de la géolocalisation, qui permet de repérer un point d’intérêt sur une carte et de dessiner un itinéraire pour s’y rendre depuis n’importe quel endroit. La géolocalisation a intégré avec fracas l’univers des usages mobiles dans l’immobilier, notamment sur les portails d’annonces (comme Bien’ici) qui en ont fait un levier d’acquisition très efficace. On est loin, en effet, des bonnes vieilles annonces d’agences qui n’osent même pas indiquer la rue où est situé le bien, de crainte que les acheteurs prennent eux-mêmes contact avec les vendeurs. De plus, cette solution est assez aisée à mettre en place sur votre site web à l’aide de Google Maps. De quoi booster votre marketing mobile immobilier et votre taux d’acquisition de prospects acheteurs via vos supports digitaux.

(Source : Bienici.com)

5. Optimiser son référencement local

Une majorité de recherches effectuées via un appareil mobile ont une dimension locale. Ce constat est à relier à l’usage de la géolocalisation, rendu possible par les smartphones : il est aisé de chercher un point d’intérêt à proximité de son domicile ou de sa position. Ce qui signifie qu’il faut donner à votre site web immobilier les moyens de se positionner dans les résultats de recherche locaux, notamment en travaillant votre référencement local. De cette façon, vos pages s’afficheront parmi les réponses données par les moteurs de recherche aux requêtes localisées des mobinautes, mais aussi des internautes en général (les recherches locales n’étant pas limitées aux seuls appareils mobiles). Dans la mesure où l’immobilier est un commerce de proximité, imaginez ce que donnera un bon référencement local de votre enseigne au moment où les prospects vendeurs essaieront de trouver une agence située près de chez eux…

6. Proposer des visites virtuelles depuis un smartphone ou une tablette

Le marketing mobile immobilier fait partie d’un ensemble plus vaste de solutions, d’actions et de leviers que l’on pourrait qualifier d’ « innovants ». Vous ne serez donc pas surpris d’appendre qu’il est possible d’organiser des croisements entre les différents outils et supports digitaux, par exemple en proposant à vos prospects acheteurs d’explorer des biens immobiliers depuis leur smartphone ou leur tablette. On appelle cela une visite virtuelle, et c’est LA technologie qui va s’imposer dans les habitudes des acheteurs ces prochaines années. Aujourd’hui, 77 % des acquéreurs se disent intéressés à l’idée de pouvoir réaliser une visite virtuelle avant de se déplacer (un chiffre à retrouver dans notre article dédié). Imaginez qu’en plus, vous leur proposiez d’accéder à cette technologie depuis leur smartphone !

7. Mixer les contenus pour un marketing mobile immobilier plus attrayant

L’avantage du smartphone réside dans la diversité des usages qu’il permet. Et pour cause : les utilisateurs sont loin de se limiter à l’envoi de messages et à la lecture d’articles de blog. Ils profitent à plein des possibilités offertes par leur outil pour regarder des vidéos et des photos, jouer avec des applications ludiques, s’informer, partager des contenus avec leurs proches, etc. Les usages mobiles dans l’immobilier ne sont pas bien différents, dans la mesure où les contenus affichant des visuels génèrent les meilleurs résultats en termes de consultation et de partage. Moralité : secouez votre marketing mobile immobilier en mixant les formats (particulièrement en usant de la vidéo immobilière), de façon à soumettre à vos prospects des contenus plus attrayants – et plus faciles à consommer en mobilité que des pavés de texte.

8. Jouer la carte des réseaux sociaux

Inutile de rappeler ici l’importance des réseaux sociaux pour votre stratégie de communication. Cela, vous le savez pertinemment. Ce que vous ignorez peut-être, ou que vous n’avez pas pris suffisamment en compte, c’est le lien intime qui unit les médias sociaux aux usages mobiles. En effet, au moins 20 % du temps global passé par les mobinautes sur leur smartphone est consacré aux plateformes sociales (sondage Médiamétrie). Ce qui vous procure des occasions de toucher vos prospects en étant actif sur ces réseaux. Autre point notable : les applications mobiles sont configurées par défaut pour envoyer des notifications – des indications qui s’affichent sur l’écran du téléphone pour informer l’utilisateur de la réception d’un message ou de la publication d’un contenu qui lui est destiné. Conséquence : si vous publiez régulièrement des contenus sur vos pages sociales, vos utilisateurs recevront des notifications les incitant à aller y jeter un œil… Ce qui augmentera, de fait, la puissance de votre marketing mobile immobilier !

9. Personnaliser sa communication

Si le téléphone portable est omniprésent au quotidien, il a une particularité qui le différencie des autres outils technologiques : c’est un objet très personnel, presque intime. Un même ordinateur peut être utilisé par différentes personnes, une tablette peut circuler d’un utilisateur à l’autre. Mais un téléphone est à l’usage exclusif de son propriétaire, et tout le monde a le sien propre. On ne le prête pas, on ne le confie pas à un tiers, on n’oublie jamais de l’emporter. Cette particularité modifie forcément votre approche en matière de marketing mobile immobilier : si vous envoyez un SMS à un prospect, il sera lu exclusivement par le prospect en question et non par quelqu’un d’autre. Cela vous oblige à personnaliser vos messages et votre communication au maximum. (D’où l’importance de la collecte de données viables pour votre marketing. Sans oublier de respecter les exigences de confidentialité et de protection des données imposées par le RGPD.)

10. Intégrer les innovations à mesure qu’elles apparaissent sur le marché

Le marketing mobile est en évolution constante. De nouvelles solutions apparaissent avec régularité, certaines d’entre elles destinées à s’imposer auprès des consommateurs. Les promesses faites par la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle méritent que l’on s’y intéresse de près, tant ces deux approches pourraient changer en profondeur la façon de travailler des professionnels de l’immobilier. Ce ne sont pas les seules innovations. En tant que spécialiste de la transaction, vous pouvez miser sur les possibilités offertes par un outil comme l’Espace Propriétaire © (dont nous détaillons l’utilisation sur cette page) pour la valorisation de vos biens en catalogue et la communication avec les vendeurs. Cette solution revêt un double avantage au regard des usages mobiles dans l’immobilier : elle favorise le développement d’une relation d’exclusivité avec les prospects ; et elle tire le meilleur parti possible de l’approche cross-device (qui consiste à passer d’un support à l’autre avec fluidité, l’Espace Propriétaire © étant décliné sur desktop et sur mobile).

Et si le mobile devenait l’arme fatale de votre communication ? Véritable couteau suisse technologique, le téléphone portable offre pléthore d’opportunités pour les professionnels de l’immobilier quand il s’agit de prendre contact et de communiquer avec les prospects/clients, de présenter/valoriser des biens ou de simplifier les indispensables procédures et démarches. C’est aussi un incontournable levier de visibilité en ce qu’une stratégie marketing mobile immobilier bien pensée permet d’être présent précisément là où se trouvent les utilisateurs, notamment via le référencement local et l’utilisation de la géolocalisation.

Vous pouvez continuer à ignorer ces réalités, et passer votre chemin. Ou vous pouvez choisir de prendre le taureau par les cornes et de mettre sur pied des actions de marketing mobile immobilier afin de tirer parti des nouveaux usages – et ainsi booster votre acquisition de mandats.

Quelle sera votre décision ?

pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Partagez
    Partagez
    Tweetez
    Enregistrer