SEO immobilier
Stratégie & Marketing

SEO : les bonnes pratiques de référencement pour générer du trafic sur votre site web immobilier en cette rentrée 2020

15 septembre 2020

Le SEO (référencement naturel) fait partie intégrante de la prospection digitale. Car prospecter, de nos jours, ce n’est pas seulement aller chercher les futurs clients : c’est aussi capter leur attention et leur donner envie de vous contacter. En ce sens, la prospection est également affaire de visibilité – plus votre agence immobilière sera visible (sur les canaux digitaux notamment), plus vous aurez de chances d’attirer les prospects de façon naturelle. Et c’est là que la pratique du SEO immobilier joue un rôle déterminant.

Le marketing digital, ce n’est pas bien sorcier : pour qu’un acteur du marché sorte du lot, il doit réussir à se hisser au-dessus de ses concurrents, symboliquement (occuper un maximum de place sur le web) et littéralement (se placer au sommet des résultats dans les moteurs de recherche sur certaines requêtes clés). Une enseigne immobilière a ainsi toutes les raisons d’optimiser son référencement naturel, puisqu’il s’agit précisément de se rendre visible des internautes. Cela, afin de générer du trafic qualifié – autant de prospects à transformer en clients.

Mais entre la théorie et la pratique, il y a un monde. Faire du SEO d’agence immobilière, c’est mettre en application des actions bien délimitées et actionner des leviers spécifiques, pour obtenir des résultats mesurables. C’est pourquoi, dans cet article, nous vous proposons de laisser la théorie de côté pour nous concentrer sur les bonnes pratiques concrètes (applicables tout de suite) du référencement naturel.

Optimiser son SEO immobilier local en travaillant des mots-clés en lien avec son secteur

Vous le savez : vos actions de prospection doivent se focaliser sur votre secteur, celui dans lequel évoluent vos futurs vendeurs. Alors, pourquoi n’en irait-il pas de même en matière de prospection digitale et de visibilité ?

Lorsque nous parlons de marketing inbound avec des gérants d’agences immobilières, des têtes de réseaux et des promoteurs, une (fausse) idée revient souvent, exprimée de la façon suivante : « Si j’optimise mon site web pour le référencement naturel, il apparaîtra en première position sur Google ». Or il y a deux erreurs majeures dans cette idée :

  1. Optimiser des pages web ne suffit pas à les positionner en première place sur Google (sinon, il n’y aurait que des premières places !). Cela nécessite un travail plus complexe et plus global.
  2. « Apparaître en première position sur Google » ne veut pas dire grand-chose. La vraie question, c’est de savoir sur quelles requêtes on apparaît dans le moteur de recherche. Ce qu’il faut, c’est apparaître sur les bons mots-clés, ceux qui font sens au regard des problématiques des prospects, des services offerts par l’enseigne, et des objectifs commerciaux de celle-ci.

Ainsi, une « vraie » bonne pratique en SEO immobilier consiste à se concentrer sur sa visibilité dans son propre secteur, en ciblant une zone géographique donnée. Il y a plusieurs moyens d’y parvenir :

  • Travailler des mots-clés localisés, qui intègrent le nom de la ville et/ou du quartier où vous exercez. « Agence immobilière à Tourcoing Nord » plutôt que « agence immobilière Hauts-de-France » ou « agence immobilière 59 ». Les pages qui vont s’afficher en réponse à ce type de requête vont capter l’attention d’internautes réellement susceptibles de faire appel à vos services. Et cela vous permet au passage de vous distinguer d’une concurrence féroce (notamment celles des grands groupes qui pratiquent un SEO immobilier agressif à plus vaste échelle). C’est ce qu’on appelle le référencement local.
  • Proposer des contenus qui répondent aux problématiques des personnes qui vivent dans votre secteur. Si vous cherchez à attirer des vendeurs installés dans le quartier Gambetta à Tourcoing, vous avez forcément intérêt à produire des contenus qui se placent dans le contexte de ce quartier en particulier, et qui donnent des informations concernant le marché ultra-local. Des « guides pratiques » au sujet de la location saisonnière sur la Côte d’Opale, par exemple, ne seront pas pertinents au regard des besoins concrets de vos prospects.
  • Compléter votre travail d’optimisation de SEO d’agence immobilière en déployant une stratégie de communication plus globale. Il faut penser en termes de visibilité générale, pas seulement en matière de supports digitaux. Positionner des pages sur les moteurs de recherche ne sera efficace qu’en continuant à prospecter sur votre secteur et en mettant en place des actions locales de notoriété (comme le lancement d’un magazine de quartier, à relier à votre site web/blog).

SEO immobilier

Attirer du trafic qualifié et générer des conversions en proposant des contenus optimisés et pertinents

Il ne faut jamais oublier que le but d’une stratégie de SEO immobilier reste de convertir des internautes en prospects, et des prospects en clients. Cette stratégie peut s’appliquer indifféremment aux vendeurs (mise en avant de vos services et de votre expertise) ou aux acheteurs (valorisation de vos biens en catalogue), mais elle suppose d’aller au-delà de la simple génération de trafic.

En cela, la question n’est pas : « Combien d’internautes ont visité mon site web ce mois-ci ? », mais plutôt : « Combien de vendeurs ou d’acheteurs m’ont contacté via mon site web ? ». Posée de cette façon, elle induit une autre question : « Combien ai-je attiré de visiteurs qualifiés, prêts à contacter un professionnel ? »

Pour jouer sur le taux de conversion, il ne faut pas se contenter de publier des articles au hasard. Il faut pousser en avant des contenus optimisés et pertinents pour les prospects. Il s’agit de…

  • Travailler des requêtes locales et populaires
  • Choisir des sujets qui répondent à ces requêtes
  • Optimiser les contenus en plaçant les mots-clés aux bons endroits (notamment dans les balises html qui sont lues par les moteurs de recherche dans le cadre du travail d’indexation)
  • Proposer des contenus taillés pour le web (accessibles, faciles à lire, utilisant un langage qui parle à tous, pensés pour être lus aussi sur les mobiles…)
  • Valoriser son expertise à travers des contenus professionnels et ciblés

En réalité, l’idée n’est pas d’attirer du trafic web à tout prix, indépendamment de la « qualité » des internautes concernés. Ce qu’il faut, c’est générer du trafic qualifié, constitué d’internautes dont les projets correspondent aux services que vous proposez.

Par exemple, un article à visée informative sur le thème « Comment promouvoir sa maison ? », qui travaille une requête du type « vendre sa maison à Tourcoing » ou « rendre son annonce de vente visible à Tourcoing », et qui donne des conseils concrets aux futurs vendeurs, aura toutes les chances d’attirer des propriétaires déjà matures (dont le projet de vente est lancé, voire bien avancé) en recherche de solutions pour capter l’attention des acheteurs et vendre au bon prix.

Soigner l’aspect technique de votre site web d’agence immobilière

Lorsqu’on parle de SEO (immobilier ou pas), l’aspect technique est trop souvent laissé au second plan – au profit des aspects plus directement visibles, comme les mots-clés et les balises html.

Pourtant, l’optimisation technique fait pleinement partie des leviers du référencement naturel, et certains de ces leviers sont pris en compte par les moteurs de recherche pour le positionnement.

C’est notamment le cas de la vitesse de chargement des pages. Lorsqu’un internaute clique sur un lien (depuis Google ou sur le site web qui l’intéresse), le temps que met la page ciblée à s’ouvrir influe sur sa perception de la qualité globale du site. En substance, plus ce temps est long, plus l’internaute risque de se détourner du site web qu’il visite. De nombreuses études montrent la relation qui existe entre le temps d’affichage d’une page et le taux de rebond sur celle-ci :

SEO immobilier

Pour rappel, le taux de rebond désigne le nombre d’internautes qui quittent une page quelques secondes après avoir cliqué sur le lien correspondant. Cette volte-face peut avoir plusieurs origines (le clic était une erreur, le contenu de la page ne correspond pas à ce que promettait le lien, la page met trop de temps à se charger…), mais elle envoie toujours des signaux négatifs à Google, qui la classe comme « non pertinente ».

Un grand nombre de leviers techniques (plus ou moins simples à mettre en œuvre) permettent d’influer sur le temps d’affichage d’une page. Le simple fait d’alléger les images, par exemple, peut influer positivement sur ce point. Pour une première approche, l’utilisation de la Google Search Console est un bon début : elle permet de tester l’ensemble d’un site et d’en identifier les soucis techniques.

La vitesse de chargement n’est pas le seul point technique à optimiser en SEO immobilier. L’adaptabilité aux écrans mobiles est tout aussi importante : il faut veiller à ce que votre site d’agence immobilière soit consultable sur des appareils mobiles, mais aussi que tous les contenus, boutons et fonctionnalités soient accessibles et fonctionnels. Pour plus d’informations à ce sujet, nous vous renvoyons vers notre article dédié au mobile-friendly.

SEO immobilier

Optimiser les annonces de vos biens en catalogue pour donner un coup de pouce à votre SEO immobilier

Le fait de publier vos annonces de biens en vente sur votre propre site web revêt un triple avantage :

  • Vous attirez les acheteurs potentiels directement sur votre site immobilier, au lieu de passer par des plateformes externes coûteuses.
  • Vous montrez à vos prospects vendeurs votre capacité à attirer l’attention des acheteurs sur les biens immobiliers que vous avez en charge.
  • Vous créez des portes d’entrée vers votre site web et, ce faisant, donnez un coup de pouce à votre SEO immobilier.

C’est ce dernier point qui nous intéresse ici. Il y a trois aspects à prendre en compte quand on parle du référencement naturel à travers les annonces immobilières :

  1. La qualité des contenus. En publiant vos annonces sur votre propre plateforme, vous exercez sur elles un contrôle total en matière de contenu et de présentation – ce qui n’est pas le cas sur les portails externes, dont il faut respecter les exigences de mise en forme. Vous pouvez ainsi optimiser la qualité de vos annonces et y ajouter les contenus de votre choix (photos, vidéo, vidéo 360°, visite virtuelle…), ce qui va indirectement améliorer leur positionnement.
  2. Le nombre de pages positionnées sur les moteurs de recherche. Quel est l’objet du SEO immobilier ? Positionner des pages dans les résultats des moteurs, de façon à attirer du trafic qualifié. Or plus le nombre de pages bien placées est important, plus vous augmentez vos chances d’attirer des internautes, parce que ceux-ci tomberont dessus plus souvent au cours de leurs recherches. En somme, vous créez plus de portes d’entrée vers votre site. Vos annonces de vente sont un excellent moyen d’y parvenir.
  3. L’indexation. C’est connu : Google n’aime pas les contenus dénués de valeur ajoutée. C’est pourquoi le moteur fait la chasse au duplicate content : quand un même contenu est répété plusieurs fois, il a tendance à privilégier le support le plus populaire et à ignorer les autres. En publiant votre annonce directement sur votre site d’agence immobilière et en l’enrichissant par rapport à ce que les acheteurs pourraient trouver sur les portails, vous envoyez de bons signaux à Google qui pensera qu’il s’agit de l’exemplaire de ce contenu le plus pertinent. (Bien sûr, la question ne se pose pas si vous publiez exclusivement vos annonces sur votre site : dans ce cas de figure, le boost SEO peut être encore plus important.)

En optimisant vos annonces de vente, vous pouvez donc en tirer profit de trois façons différentes. Que demander de plus ?

pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Partagez
    Partagez
    Tweetez
    Enregistrer