site immobilier
Stratégie & Inbound marketing

Qu’est-ce qu’un site immobilier ergonomique ?

3 décembre 2019

Le site internet de votre agence ou de votre réseau est au cœur de votre stratégie de communication. Un site immobilier, ça sert à tout, ou presque : présenter son enseigne, proposer ses services, permettre aux prospects de prendre contact, collecter des données, publier des contenus, accroître sa notoriété locale… Bref, en trois mots : faire du marketing, bien au-delà des sites d’antan qui servaient uniquement de vitrines digitales figées.

Mais avant de créer votre site web immobilier, ou de refondre celui qui existe déjà, il y a un certain nombre de choses à savoir et à prendre en compte. Notamment au sujet de l’importance de l’ergonomie. Celle-ci est déterminante, car un site web, pour atteindre ses objectifs, doit répondre aux attentes des internautes.

Or, ces attentes sont plus élevées que jamais. La plupart des visiteurs qui vont tomber sur votre site immobilier ont l’habitude de naviguer sur Internet. Ils sont de plus en plus exigeants quant à la qualité des sites qu’ils consultent, accoutumés aux hauts standards fixés par les grands noms du digital. Ils sont en recherche non pas seulement d’informations, mais d’une expérience utilisateur de qualité. Cette expérience est presque aussi cruciale que l’information recueillie à travers elle. En immobilier comme ailleurs, le médium est aussi le message – ou, du moins, il participe de la façon dont le message est reçu et intégré.

Votre site internet immobilier doit être à l’avenant : facile à naviguer, simple d’utilisation, clair dans sa démarche, pratique à explorer, et pertinent dans son ensemble. Toutes ces exigences sont regroupées sous le concept d’ergonomie. La clé pour bâtir un site immobilier efficace qui vous apporte des prospects et vous permet de rentrer des mandats.

Qu’est-ce qu’un site web ergonomique ?

Définition de l’ergonomie

L’ergonomie est « l’étude scientifique de la relation entre l’Homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail », dédiée à la conception de systèmes susceptibles d’être utilisés par le plus grand nombre avec un maximum de sécurité, de confort et d’efficacité. (Définition établie par le IVe Congrès international d’ergonomie en 1969.) Cette définition a été adaptée au monde digital, l’ergonomie visant « à l’amélioration du confort, de la sécurité et de l’efficacité sur un site web pour le plus de visiteurs possible (…) [afin] que tous les visiteurs puissent l’utiliser sans avoir besoin d’une formation particulière pour comprendre comment il fonctionne ». (Définition tirée du glossaire InfoWebMaster.fr.)

Ce qui ressort de cette définition digitalisée, c’est que l’ergonomie s’attache à la conception d’un site internet utilisable par tout un chacun, spécialistes comme novices du web, réguliers de la Toile ou non. Pour cela, l’ergonomie web établit des standards de design et de navigation dans le but de permettre au plus grand nombre de trouver les informations désirées sur n’importe quel site.

Des standards ergonomiques bien ancrés

Ces standards sont désormais ancrés dans les consciences. Même s’ils n’y prêtent pas attention, les internautes s’attendent à trouver un certain degré d’ergonomie lorsqu’ils naviguent sur la Toile, et tout ce qui s’éloigne de ces standards risque de créer de la frustration et, in fine, de détourner les utilisateurs de l’objet de leur quête.

Pour bien le comprendre, on peut faire une analogie avec les magasins physiques : s’ils sont tous organisés selon le même modèle (des rayons sur lesquels sont entreposés les marchandises disponibles), c’est bien pour simplifier l’accès aux produits et donc le parcours d’achat des clients. Si le gérant d’une boutique décidait, demain, de proposer une organisation complètement différente (mettons : des rayons remplis de boîtes opaques qu’il faut ouvrir une à une pour voir ce qu’elles contiennent et pouvoir trouver ce qu’on cherche), il créerait de la confusion, peinerait à attirer des clients, et risquerait de mettre la clé sous la porte.

Maintenant, appliquez cette vision des choses à votre site immobilier, et vous comprendrez qu’il doit s’adapter aux standards auxquels les internautes sont habitués. C’est-à-dire : être facile à utiliser, offrir un maximum de confort et de sécurité, et permettre aux utilisateurs d’accéder aisément aux informations recherchées en les laissant satisfaits de leur expérience. La qualité de cette expérience peut se jouer à quelques secondes près : il est acquis qu’une partie non négligeable des internautes refuse d’attendre plus de trois secondes qu’une page web s’affiche (40 % exactement – chiffres neilpatel.com).

site immobilier

Ce qui rend l’ergonomie si importante

En somme, l’ergonomie définit l’ensemble des paramètres qui rendent un site web capable de retenir les internautes. Dans ce but, une démarche ergonomique va consister à adapter le site à l’utilisateur plutôt que d’attendre que l’utilisateur s’adapte à lui. Or, on sait qu’il est essentiel pour un site internet de garder ses visiteurs, puisque l’acquisition de trafic n’est jamais une fin en soi. Pour qu’une stratégie marketing immobilière soit rentable, une partie de ces visiteurs doit se transformer en mandants. Plus ce taux de transformation est élevé, plus le site immobilier est efficace.

Voilà ce qui rend la notion d’ergonomie si importante : à défaut d’en appliquer les préceptes, votre site web immobilier ne saura pas retenir ses visiteurs, qui ne deviendront pas des prospects qualifiés, qui ne signeront donc pas de mandats.

Il y a une autre raison : un site ergonomique est adapté aux moteurs de recherche. D’une part, les robots qui parcourent le web à la découverte des pages web prêtent une attention particulière à l’organisation d’un site – comment sont ordonnées les pages, ce qu’elles contiennent, etc. Parce qu’ils ne peuvent pas tout voir en une fois, ils ont tendance à aller à l’essentiel, ce qui fait qu’un site bien hiérarchisé à plus de chances d’être correctement indexé – donc bien positionné par la suite dans les résultats. D’autre part, les moteurs favorisent les sites techniquement irréprochables qui offrent une expérience utilisateur qualitative et sécurisée. Sur Google, il existe même des algorithmes dédiés à la vitesse d’affichage (qui font la part belle aux sites rapides) et à la confidentialité des échanges (protocole HTTPS).

Enfin, un site immobilier ergonomique est aussi un site « inbound friendly », adapté à la mise en application d’une stratégie Inbound.

Autant de raisons de créer/refondre son site web immobilier en tenant compte des exigences relatives à l’ergonomie.

Comment créer un site immobilier ergonomique ?

Sur Internet, tout va très vite. Même si les bases de fonctionnement d’un site web ne changent pas, ou peu (il s’agit toujours d’afficher des pages avec du contenu lisible et cliquable), l’ergonomie ne cesse de s’améliorer pour proposer des sites toujours plus utilisables, confortables et efficaces. Quinze ans en arrière, un site immobilier ressemblait peu ou proue à cela :

Cette image renvoie à une version ancienne d’un grand réseau d’agences franchisées, en date de 2004. Maintenant, voici à quoi s’apparente un site web d’agence immobilière actuel :

Cette image est tirée d’un site d’agence indépendante locale installée en région parisienne (le site a été créé par Facilogi).

Les différences entre les deux exemples sautent aux yeux en termes de design, le second étant plus sobre et plus épuré – peu d’éléments sont affichés à l’écran, juste ce qu’il faut pour savoir où l’on est, et de quoi il s’agit. En outre, l’affichage s’est verticalisé : il suffit de faire défiler la page vers le bas pour accéder à plus de contenu textuel et à d’autres informations. On a donc une double navigation, de haut en bas, et à l’horizontale (en cliquant sur les boutons du menu principal pour accéder aux autres pages).

En termes de navigation, l’essentiel était déjà là en 2004 : menu renvoyant aux pages de services, moteur de recherche interne, infos pratiques, onglet contact. Mais, désormais, tout est fait pour attirer l’œil de l’internaute et lui donner envie de rester, grâce à une organisation structurelle plus douce, moins agressive, à une attention plus aiguë portée aux visuels, et à une palette de couleurs plus chaude qui rappelle le côté « cosy » des biens immobiliers que l’agence propose aux acheteurs. C’est un site immobilier où l’on a envie de s’installer, comme il y a des maisons où l’on aimerait poser ses valises. Le travail sur l’ergonomie permet ainsi de faire coïncider le fond et la forme, alors que l’exemple de 2004 était tout entier voué au fond.

Toute la question est de savoir comment créer un site web immobilier qui ressemble au second exemple. Pour cela, il est nécessaire de tenir compte de plusieurs paramètres.

L’état d’esprit : penser son site pour les internautes et non pour soi-même

Ce n’est pas toujours une évidence, alors autant le rappeler : un site web est conçu pour ses utilisateurs. Or, ceux-ci ne sont pas les collaborateurs de l’agence, mais bien les internautes. Certains professionnels pensent à tort que leur site immobilier est avant tout un outil d’agence ou de réseau, au même titre que le logiciel de gestion, le planning interne ou les tableaux de reporting. En réalité, ce site est un support de communication qui entre dans la même catégorie que les prospectus, catalogues, cartes de visite et autres panneaux informatifs. Il doit répondre aux attentes de ses utilisateurs finaux.

De la même manière qu’on conçoit un produit pour être utilisé de la bonne façon (balai ou téléviseur, c’est le même objectif), on créé un site immobilier pour qu’il procure une expérience utilisateur de qualité. Un site est toujours créé pour les autres : consommateurs, lecteurs, prospects, clients, partenaires, fournisseurs, futurs collaborateurs, peu importe.

Ce qui suppose de connaître son public, de savoir ce qu’il veut, de déterminer ses habitudes de navigation afin de proposer un site qui se moule sur ses besoins spécifiques. Par exemple, si une majorité de vos prospects se connecte à Internet depuis des smartphones, il est indispensable de garantir la compatibilité mobile de votre site immobilier. Le challenge, c’est de l’adapter à des besoins différents, donc à des cibles multiples : vendeur, acheteur, bailleur, locataire, investisseur, etc.

site immobilier

L’architecture : réfléchir à l’organisation interne de son site immobilier

Parce qu’un site immobilier est aussi un outil, il doit permettre d’atteindre des objectifs. Par exemple :

  • Présenter son enseigne
  • Présenter ses services
  • Donner des informations de contact
  • Donner la possibilité de laisser ses coordonnées
  • Proposer des annonces immobilières
  • Proposer des contenus
  • Inciter à réaliser une action
  • Inciter à demander une estimation
  • Etc.

Ces objectifs ne sont pas exclusifs, au contraire. L’organisation de votre site web immobilier doit en tenir compte, et son architecture s’en ressentir : celle-ci doit faire l’objet d’un plan précis et structuré, conçu à partir de la liste des éléments qui le constituent. Avec des pages/contenus mis en avant par rapport à d’autres.

L’une des règles d’or de l’ergonomie web est de limiter à trois le nombre de clics dont un internaute est censé avoir besoin pour accéder à n’importe quelle page du site. Cette limitation (qu’il ne faut toutefois pas prendre au pied de la lettre) s’applique à la profondeur de l’arborescence. Ce qui donne, par exemple :

  • 1er niveau : page d’accueil
  • 2e niveau : page vente, page achat, page contact, blog…
  • 3e niveau : annonces immobilières, articles de blog, mentions légales…

Avec, à chaque fois, la possibilité de retourner vers la page d’accueil en un clic, ou d’accéder à une autre page (de même niveau ou pas) via l’affichage d’un menu ou de boutons.

La page d’accueil, justement, se doit d’être soignée. C’est la vitrine de votre site immobilier et de votre enseigne. Elle doit permettre d’identifier d’emblée l’activité de l’entreprise ainsi que son secteur (nom de la ville, de la zone et/ou du quartier indiqué de façon explicite), et donner accès à un outil de navigation comme le moteur de recherche interne (pour accéder aux annonces de vente ou de location).

Là où les choses se compliquent, c’est que la page d’accueil n’est plus forcément la porte d’entrée privilégiée des internautes. Ceux-ci peuvent arriver par différents biais, par exemple des pages de services ou des articles de blog. C’est encore plus vrai dans l’immobilier avec la multiplication des annonces publiées en site propre. Par conséquent, chaque page du site doit être envisagée comme une landing page potentielle, et permettre un accès facilité à l’accueil ou au moteur de recherche interne.

La navigation : favoriser la simplicité d’utilisation

Sur un site immobilier ergonomique, la navigation doit être simple et intuitive. L’idée, c’est que l’internaute n’ait pas besoin de chercher son chemin et d’essuyer des tentatives infructueuses : chaque clic doit l’aider à s’approcher de son but. S’il désire consulter les annonces concernant les maisons, il doit pouvoir passer du moteur de recherche interne à la liste des biens en catalogue, et de cette liste aux annonces elles-mêmes, sans autres obstacles ni dérivations.

Cela suppose de favoriser une bonne lisibilité des pages et de l’arborescence. Par exemple :

  • La page d’accueil doit afficher un menu principal, à partir duquel l’internaute peut accéder aux pages qui l’intéressent.
  • Chaque autre page doit disposer d’un bouton pour revenir à l’accueil (typiquement, en cliquant sur le logo).
  • L’interface doit être identique sur l’ensemble du site: même charte graphique, mêmes polices d’écriture, mêmes tailles de visuels. Une fois que l’internaute s’est habitué à un type de présentation, et qu’il sait où chercher les éléments sur la page, il faut à tout prix éviter de le perturber.
  • La lecture doit être facilitée, à la fois pour des questions de lisibilité (il faut bien distinguer le texte du fond de la page et des images) et d’attention (sur Internet, elle est bien plus limitée qu’ailleurs). En conséquence, pensez à disposer les éléments de façon cohérente dans la page et à ne pas surcharger la vision, utilisez des polices classiques, découpez vos contenus en paragraphes avec titres et sous-titres, aérez les éléments, privilégiez un design sobre, et évitez les fantaisies (notamment les animations Flash, difficiles à charger et illisibles pour les robots des moteurs de recherche).

La compatibilité mobile : adapter son site web aux écrans portables

Plus de la moitié des recherches sur le web se font depuis des appareils mobiles. Les usages mobiles, en s’imposant au monde digital, contraignent les webmasters à proposer une ergonomie mobile friendly.

Ce faisant, votre site immobilier doit pouvoir s’adapter automatiquement non seulement aux tailles des différents écrans (de bureau ou portables), mais aussi aux diverses résolutions, de façon à ce que l’ensemble des éléments constitutifs de chaque page (textes, images, boutons…) s’affichent correctement.

Des internautes qui ne peuvent pas profiter d’une version mobile de votre site web risquent fort de ne pas poursuivre leur expérience.

site immobilier

La mesure des performances : s’assurer que son site immobilier répond aux attentes des internautes

L’ergonomie de votre site immobilier répond-elle aux besoins et attentes des internautes ? La meilleure façon de le savoir consiste à analyser régulièrement les comportements des utilisateurs, via des outils comme Google Analytics et autres solutions de mesure des performances.

Certaines statistiques sont très parlantes : un nombre trop bas de visiteurs peut signaler un problème d’ergonomie ou de référencement (les deux étant liés). Un taux de rebond élevé signifie que les internautes qui arrivent sur vos pages ne sont pas satisfaits de leur contenu, parce qu’ils repartent immédiatement. Un faible temps passé sur chaque page témoigne d’un problème de pertinence ou d’un souci technique. Des pages peu consultées sont enfoncées trop loin dans l’arborescence ou difficilement accessibles en quelques clics. Etc.

Pour juger des performances de votre site web immobilier et de la qualité de l’expérience utilisateur, vous pouvez aussi recueillir directement l’avis des internautes via des sondages ou des appels.

En bref, l’ergonomie de votre site immobilier est la clé de la réussite de votre stratégie marketing. Un site ergonomique est mieux placé dans les résultats, attire plus de visiteurs, retient les internautes plus longuement, et leur permet de trouver ce qu’ils cherchent. En retour, il vous permet de booster votre notoriété et votre taux de conversion, d’augmenter votre volume de mandats exclusifs, et de rentabiliser pleinement les investissements et les efforts consentis pour mettre en place votre stratégie.

pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Partagez
    Partagez
    Tweetez
    Enregistrer