Pourquoi devez-vous régulièrement travailler vos données immobilières ?

 

Vos données immobilières existent – mais elles sont éparpillées entre différents fichiers électroniques, et surtout elles sont incomplètes et votre dernière mise à jour date d’il y a dix ans !

Dans ce cas, autant vous le (re)dire : vos données n’ont aucune valeur. Vous aurez beau les intégrer à un logiciel immo professionnel, vous ne pourrez pas en tirer quoi que ce soit. Il est donc essentiel de travailler vos données dans votre logiciel immobilier de façon régulière, pour que votre data soit constamment à jour et bien remplie !

On vous explique point par point pourquoi il est si important de mettre à jour vos données immobilières !

Travailler vos données dans votre logiciel immobilier, c’est nourrir votre business avec le bon carburant !

Concrètement, pourquoi est-il si important de travailler vos données dans votre logiciel immobilier ?

Vous pourriez aussi bien les laisser tel quel. Et puiser dedans quand vous en avez besoin, quand il est temps de prendre contact avec un prospect acheteur, alors que vous venez de rentrer un bien parfaitement en adéquation avec ses besoins.

Sauf que les données immobilières sont des entités vivantes : elles évoluent perpétuellement, au gré des progrès sociaux et technologiques.

Un exemple :

Il y a encore vingt ans, vous n’aviez sans doute pas besoin de remettre vos données à jour trop souvent. Un acheteur était installé dans votre base clients pour longtemps : il avait un seul numéro de téléphone (fixe) et une adresse postale. S’il manquait une information, c’était gênant – mais pas gravissime. À cette époque, travailler vos données dans votre logiciel immobilier était un peu moins crucial.

Mais aujourd’hui, qu’allez-vous faire d’un contact sans téléphone portable ? Sans adresse email ? Comment allez-vous contacter un acquéreur potentiel sans ces canaux de communication essentiels ?

Et à quoi vous serviront ces données datant des années 1960-1970 ? Quel serait l’intérêt de les migrer vers votre nouveau logiciel immo ? Vous pensez vraiment que ces anciens numéros de téléphone vous permettront de joindre la bonne personne ? Que votre prospect habitera toujours à la même adresse ?

Soyons clairs : des données qui n’ont pas été travaillées depuis longtemps n’ont pas de valeur. Accumuler des contacts obsolètes, cela en revient à collectionner les ouvrages d’Histoire datant des siècles passés : c’est joli à voir, mais les informations qu’ils contiennent ne sont plus du tout en phase avec la réalité ! Vous ne pouvez plus voyager « en Prusse ». Et vous ne pouvez pas non plus contacter ce « M. Bertrand » qui a depuis longtemps quitté son appartement acheté grâce à vous !

Dites-vous bien une chose :

C’est la valeur de vos données immobilières qui les rend pertinentes pour votre business !

Et cette valeur est fonction de leur durée de vie. À l’ère du digital, la data ne vit pas longtemps : elle évolue et s’enrichit. À l’ère du web 2.0, on change d’adresse mail et de numéro de téléphone mobile comme de chemise. La fameuse « obsolescence programmée » ne concerne pas seulement vos appareils hifi et électroménager : elle est tout aussi valable pour vos données immobilières.

D’où l’importance de travailler vos données dans votre logiciel immobilier avec régularité, de façon à :

  • Les enrichir constamment avec de nouveaux éléments (de nouveaux canaux de contact, des caractéristiques plus précises sur vos clients ou sur les différents biens que vous avez entrés, etc.) ;
  • Veiller à ce qu’ils soient toujours actualisés, et parés à être utilisés.

Voyons maintenant dans le détail pourquoi il vous faut travailler vos données dans votre logiciel immobilier – catégorie après catégorie.

 

 

Mettre en valeur les données de votre logiciel immo

Travailler vos données dans votre logiciel immobilier – oui, mais pour quoi faire ?

La réponse tient en quelques mots :

Pour mettre en valeur vos données et pouvoir les exploiter le plus efficacement possible à travers votre logiciel immo !

Étudions la question par catégorie.

Vos données clients : privilégier la qualité des informations plutôt que leur quantité

Prenez le dernier contact acquéreur que vous avez entré dans votre base de données :

Avez-vous rempli toutes les informations ? Indiqué un nom, un prénom, une adresse, un numéro de téléphone portable ? Apporté des précisions quant aux caractéristiques des biens recherchés ?

Oui ? Très bien. Mais de quand datent ces infos ? D’il y a 6 mois ?

Dans ce cas, pas sûr qu’elles vous servent à quoi que ce soit ! Vous auriez dû travailler vos données dans votre logiciel immobilier dans l’intervalle. Depuis 6 mois, l’acquéreur a certainement déjà trouvé son bonheur – et apparemment pas grâce à vous !

Il y a donc deux raisons pour lesquelles travailler ses données immobilières est crucial :

  • La pertinence d’une information à un instant T. Si votre contact acquéreur date de plusieurs années et que vous n’avez ni adresse email, ni profil Facebook, l’échange risque d’être compliqué. Parce que vous devez viser les canaux de diffusion les plus utilisés par votre prospect – et son Facebook, c’est sûr qu’il va le regarder souvent ! Idem pour le numéro de téléphone portable : en 6 mois ou 1 an, il peut avoir changé de numéro. Pourquoi n’êtes-vous pas au courant ?
  • L’organisation du suivi par des relances régulières. En ayant les bonnes données sur un prospect acquéreur, vous êtes en mesure de le relancer automatiquement, via votre logiciel immo. Un logiciel comme Transellis va travailler pour vous, par exemple en envoyant des campagnes d’emailing à une fréquence donnée, afin de toujours garder le contact.

Sans même parler du fait qu’avec le temps, votre contact a pu déménager, ou que son contexte familial peut avoir changé (divorce, décès).

Bref, avec des données incomplètes et/ou obsolètes, vous aurez du mal à recontacter vos prospects ; et même si vous parvenez à le faire, vous avez peu de chances de tomber sur un prospect au moins « tiède » !

Travailler vos données dans votre logiciel immobilier vous permet de régler ces problèmes, tout en privilégiant la qualité des prospects plutôt que leur nombre : en matière d’immobilier, vous n’avez aucun intérêt à cumuler les prospects acquéreurs comme ces types mal fagotés cumulaient les succès féminins dans ces anciennes publicités pour un fameux déodorant !

Non : en immobilier, trop de data tue la data. Vos 700 contacts acquéreurs qui datent d’avant 2015 n’ont plus aucune valeur. Concentrez-vous plutôt sur ces 50 contacts récents, dont les données sont encore d’actualité, dont vous avez analysé en amont la typologie, dont vous connaissez la situation (propriétaire, locataire) et les attentes, etc.

En outre, n’oubliez jamais qu’un acheteur d’aujourd’hui peut devenir vendeur demain. S’il est suffisamment « qualifié », si un maximum de données sont entrées dans votre outil, il pourrait bien devenir votre vendeur. Puis, sur le long terme, être de nouveau acheteur, etc., formant ainsi un cercle vertueux.

Car tout acheteur est susceptible de se changer en vendeur, et inversement.

En somme : focalisez vos efforts sur des prospects avec lesquels vous nourrissez une relation suivie. Et vous pourrez ainsi travailler vos données dans votre logiciel immobilier de manière à booster l’efficacité de votre business !

 

 

Vos données concernant vos biens en stock : délestez-vous de vos archives !

Travailler vos données dans votre logiciel immobilier, c’est aussi mettre à votre data relative aux biens en catalogue. Et savoir dire adieu à des informations qui ont perdu toute valeur !

Une fois qu’un bien est vendu, vos données deviennent obsolètes. Ces archives n’ont plus de sens : laissez-les de côté et allez puiser de nouvelles informations !

Des difficultés vont surtout se poser au moment où vous voudrez migrer vers un nouveau logiciel immobilier : vous n’aurez pas vraiment d’intérêt à importer dans un nouvel outil des archives anciennes et incomplètes. Cela en reviendrait à vouloir transférer toutes les sauvegardes de votre vieux MacIntosh vers votre iMac dernière génération.

En prenant la peine de travailler vos données dans votre logiciel immobilier, vous allez pouvoir :

  • Garder votre base de biens à jour. Depuis votre dernière collecte d’infos, le bien a peut-être été vendu, le propriétaire a peut-être changé, et donc votre référent aussi (vous devrez également faire évoluer votre base de données clients). Comme pour les acquéreurs, il est bon de conserver une base de biens actifs assez réduite et de s’assurer de la pertinence des données.
  • Permettre à votre logiciel immo de faire les bons recoupements. Ce qui, en retour, va simplifier les rapprochements entre vos biens en catalogue et vos prospects acquéreurs.

Vos données d’estimation : un levier d’acquisition de mandats qui doit constamment être à jour

Il en va de vos estimations comme de vos biens en catalogue : si elles sont obsolètes, vous ne gagnerez pas de clients vendeurs !

Faute de traiter régulièrement vos estimations, vous risquez d’enregistrer un faible taux de transformation. Vos prospects vendeurs n’attendront pas de savoir pourquoi vos évaluations sont inadéquates : ils se débrouilleront pour la réaliser par eux-mêmes (des outils existent, comme nous l’avions montré dans notre article « Vendre un bien immobilier : comment font les particuliers »), ou ils iront voir un concurrent.

De fait, travailler vos données dans votre logiciel immobilier, en matière d’estimation, vous permettra de :

  • Définir au plus près les motivations de vos prospects vendeurs (veulent-ils vendre avant d’acheter ou inversement ?) de façon à être présent à chaque étape de leur parcours immobilier ;
  • Démontrer votre expertise pour que vos vendeurs d’aujourd’hui soient aussi vos acheteurs de demain, ou que vos acheteurs d’hier vous confient l’estimation de leur bien.

Pour cela, vos estimations doivent être précises et récentes. Des données qui ont plus de 6 mois, voire plus d’1 an, ne vous serviront plus de rien.

 

 

Vos données de prospection : évitez de recommencer à zéro à chaque fois

Faute de données de prospection à jour, vous risquez de devoir recommencer chaque session comme si vous aviez remis les compteurs à zéro : des boîtes aux lettres déjà boitées, des contacts déjà pris, des îlots déjà parcourus plusieurs fois dans les dernières semaines, etc.

C’est un véritable tonneau des Danaïdes : à défaut de travailler vos données dans votre logiciel immobilier pour organiser votre prospection terrain de la meilleure façon, vous n’aurez aucune base sérieuse pour préparer vos journées de démarchage à venir.

Imaginez cette situation : votre agent commercial frappe à une porte, salue la personne, et prononce son discours de « découverte ». Or, ce prospect a déjà fourni de la data : il a acheté son bien par votre agence 5 ans plus tôt ! Pire : c’est son anniversaire et votre agent n’en avait aucune idée.

Est-ce vraiment sérieux ? Non seulement le discours n’est évidemment pas adapté, mais la personne en question pourrait mal le prendre, à juste titre. Vos clients aiment à savoir qu’ils ont été des individus à part entière au sein de votre agence, et non des consommateurs juste bons à acheter !

Des données prospection mal remplies, sans le détail d’une adresse, sans la typologie adéquate (propriétaire ou locataire), sans l’historique qui va bien (déjà 2 ventes et 5 estimations pour cet immeuble) – c’est l’échec assuré.

Raison de plus pour travailler vos données dans votre logiciel immobilier, de façon aussi régulière que possible !

En résumé, vous devez bien prendre conscience d’une chose : ce n’est qu’en injectant des données complètes, pertinentes et régulièrement mises à jour dans votre logiciel immobilier, que vous pourrez utiliser cet outil à 100 % de ses capacités.

Faute d’avoir bien pu travailler vos données dans votre logiciel immobilier, vos manquements peuvent vous desservir : envoyer un message d’anniversaire à un client qui a déménagé depuis 5 ans, ça ne donnera pas de votre agence immobilière une image forcément bonne !

Vous voulez en savoir plus ? Restez connecté : vous apprendrez comment préparer vos données pour une migration vers un nouveau logiciel immo, et comment travailler vos données efficacement !

The following two tabs change content below.

David LUNA

Une carrière commencée dans l’immobilier, plus exactement dans la maison individuelle qui s’est transformée en passion pour la communication locale et plus particulièrement pour celle de l'immobilier pendant plus de 20 ans. Mon intérêt pour l’immobilier et ma passion personnelle des nouvelles technologies m’ ont amené à rejoindre Facilogi, une agence digitale dédiée aux professionnels de l'immobilier.

Laisser une réponse

  • 01 43 53 72 66
  • 18 avenue Jean Jaurès
  • 94220 Charenton le Pont
  • Suivez nous sur :

Facilogi est une agence en communication digitale de l'immobilier. Retrouvez toutes nos solutions et prestations pour les agences immobilières, les succursalistes , les réseaux de mandataires et les constructeurs sur notre site Facilogi.com

Partagez4
Partagez4
Tweetez12
+12
Épinglez
16 Partages