vendre un bien immobilier sur Facebook

Vendre un bien immobilier sur Facebook, comment ça marche ?

28 juillet 2022

Cette question, vous vous l’êtes certainement déjà posée de nombreuses fois : comment vendre un bien immobilier sur Facebook ? Autrement dit, comment fait-on pour diffuser une annonce de vente sur ce réseau social, pour attirer l’attention des acquéreurs, et pour leur donner envie de contacter l’agence afin d’organiser une visite ?

Attention : on ne parle pas de simple promotion de vos services, ou de techniques marketing pour générer des prospects vendeurs. Dans ces deux cas, il s’agit d’employer Facebook comme un levier marketing afin de gagner en notoriété et de valoriser son expertise, dans une démarche inbound.

Non, on entend bien, par « vendre un bien immobilier sur Facebook », le fait de mettre en valeur un mandat de façon à inciter les acquéreurs potentiels au contact. Soit exactement ce que vous faites déjà sur les portails d’annonces et (on l’espère) sur votre site web d’agence, mais en utilisant le réseau social comme caisse de résonance afin de booster la visibilité du bien et de toucher une très large audience. De quoi trouver rapidement des acheteurs… et satisfaire vos vendeurs.

Le problème – parce que vous vous doutez bien qu’il y en a un – c’est qu’il ne suffit pas de publier une annonce toute prête sur Facebook pour glaner des « likes » et des partages. Si vous voulez qu’un mandat soit vu et qu’il génère des contacts, vous devez apporter aux internautes de la valeur ajoutée, quelque chose qui va produire un déclic chez les candidats à l’achat, tout en jouant le jeu suivant les règles imposées par la plateforme. Règles qui sont, forcément, différentes de celles des portails d’annonces.

Vous pensez qu’il y a de quoi paniquer ? Rassurez-vous : c’est plus simple qu’il n’y paraît, à condition d’avoir en tête les bonnes astuces. C’est ce que nous allons voir tout de suite : découvrez comment vendre sur Facebook en 5 points !

1. Commencez par créer une page professionnelle sur Facebook (plutôt qu’un simple profil)

Mettons de côté, pour le moment, les problématiques liées à la publication de votre annonce de vente. Et prenons quelques instants pour régler une question déterminante, et pourtant trop souvent ignorée des utilisateurs :

Faut-il publier l’annonce depuis son profil ou depuis sa page d’agence ?

La question n’est pas anodine, puisqu’il s’agit bien de vendre un bien immobilier sur Facebook, donc de faire une communication commerciale sur un réseau qui, initialement (et hormis la partie purement publicitaire de son fonctionnement), n’est pas fait pour cela.

Si vous ne voyez pas bien la différence entre le profil et la page, voici une façon très simple de les différencier :

  • Un profil correspond à un compte personnel – comme celui que vous avez créé pour poster vos photos de vacances, liker les publications de vos collègues de l’agence, et vous plaindre quotidiennement du prix du carburant. Ce profil est donc utilisé essentiellement pour partager des informations d’ordre personnel.
  • La page, quant à elle, est un compte professionnel associé à une entreprise, à une marque ou à une activité. Elle est réservée à des publications d’ordre professionnel, comme des actualités, des messages promotionnels ou des publicités. On crée, par exemple, une page pour son agence, son réseau de mandataires, sa société de promotion, etc.

La distinction entre les deux, nous l’avions déjà faite à l’occasion d’un précédent article que vous pouvez retrouver ici.

Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il est indispensable de détenir une page professionnelle pour pouvoir vendre un bien immobilier sur Facebook. D’abord, et avant tout, parce que c’est une obligation. En effet, peu de gens le savent, mais les règles de communauté de la plateforme précisent qu’un utilisateur qui publie des posts promotionnels encourt des sanctions (blocage ou suppression complète du profil). En gros, il n’est pas possible de mélanger les torchons et les serviettes, et d’employer son profil personnel pour faire des communications commerciales.

En revanche, vous avez tout à fait le droit de publier une information sur votre page professionnelle, puis de la relayer via votre profil personnel.

Alors, bien entendu, il n’arrivera sans doute rien si vous publiez une annonce ou deux. C’est la répétition de cette action qui finira par vous attirer l’ire de la plateforme. Il est donc préférable de disposer d’une page professionnelle pour publier non seulement vos mandats, mais aussi toutes les informations concernant votre enseigne ou l’actualité immobilière (voir, à ce propos, des idées de posts Facebook pour faire vivre votre page d’agence).

Créer une page, c’est d’autant plus souhaitable que cela vous permet de tirer réellement parti de la puissance de Facebook. Et ce, parce que l’utilisation d’une page professionnelle vous donne accès à des fonctionnalités puissantes :

  1. La possibilité de programmer des publications à l’avance, par exemple pour planifier la mise en ligne automatique d’une annonce par semaine durant un mois.
  2. L’option de lancer des campagnes publicitaires (ce qui peut s’avérer utile si vous envisagez un jour ou l’autre de créer un tunnel de vente et de générer des mandats de façon automatique).
  3. Enfin, et c’est sans doute le plus important, une page professionnelle vous donne accès aux statistiques, ce qui vous permet de mesurer les performances de vos publications : combien de comptes touchés, combien de likes ou de commentaires générés, combien de partages… Le but étant de distinguer les contenus qui marchent et ceux qui ne marchent pas, et de focaliser vos efforts sur les premiers.

En résumé, pour vendre un bien immobilier sur Facebook, vous devez d’abord créer une page professionnelle, et l’optimiser – tant qu’à faire – en remplissant un maximum de champs et en l’illustrant avec des visuels de qualité. C’est ensuite que les choses sérieuses débutent.

vendre un bien immobilier sur Facebook

2. Créez une annonce attractive (en vidéo si possible) pour vendre un bien immobilier sur Facebook

Vous vous en doutez : les gens ne vont pas sur Facebook pour lire des tartines de texte, mais plutôt pour voir des publications divertissantes, s’amuser, se détendre, et éventuellement pour apprendre des choses.

C’est pourquoi, au moment de publier une annonce pour un mandat en cours, vous avez intérêt à miser sur les images. Sur beaucoup d’images. Au passage, cela vous permettra de publier votre annonce sur Instagram en simultané – mais on reviendra là-dessus en fin d’article, dans la partie « booster la diffusion de votre annonce ».

Et l’idéal, pour donner du poids à votre annonce, c’est de recourir à la vidéo.

Inutile de vous faire la leçon, vous connaissez déjà la chanson : la vidéo, c’est le Graal de la communication digitale. Il y a mille raisons de l’intégrer à votre communication immobilière (et pour découvrir les cinq plus importantes, c’est sur cette page que ça se passe), et encore plus si vous travaillez avec les réseaux sociaux.

C’est simple : sur Facebook, la moitié du temps passé par les utilisateurs est consacrée à la consultation de vidéos !

Sans surprise, c’est donc le levier le plus efficace pour présenter un logement en vente. Il se trouve que les propriétés ressortent toujours mieux en vidéo (en comparaison avec la photo), même quand elles ne sont pas folichonnes à la base. De sorte que, même si cela peut vous sembler contre-intuitif, il est préférable de valoriser un bien immobilier de faible qualité avec la vidéo, plutôt que de se focaliser sur les logements les plus qualitatifs.

Cette idée s’oppose de front aux habitudes des agents immobiliers, qui ont tendance à réserver leurs moyens de promotion les plus efficaces à leurs mandats les plus attractifs. C’est d’ailleurs tout à fait naturel : on se dit qu’un bien correctement agencé, meublé et décoré va plus facilement attirer l’attention qu’un bien vide et mal fichu. Les acheteurs auront plus de mal à se projeter dans le second que dans le premier. D’où l’envie de présenter le plus beau en vidéo.

Or, un bien immobilier de qualité se vendra toujours, y compris s’il n’est pas mis en avant. Tandis qu’un bien immobilier plus « standard », qui capte moins le regard, aura besoin d’être propulsé pour atteindre les acquéreurs – au hasard, grâce à une mise en scène sous forme de vidéo. C’est d’autant plus vrai qu’il est possible d’intégrer à cette vidéo tout un panel d’éléments de valorisation, comme des plans 3D, des textes en surimpression qui apportent des informations (sur la surface habitable d’une pièce, par exemple), ou encore des idées d’agencement ou de décoration. Une excellente façon de favoriser la « projection » des visiteurs dans le logement.

Retenez que la vidéo est essentielle pour vendre un bien immobilier sur Facebook, à la fois parce qu’il s’agit du format le plus valorisant et le plus apprécié des utilisateurs. Et que, dans l’idéal, vous devez l’utiliser de façon systématique, non pas seulement pour vos mandats exceptionnels, mais pour l’ensemble des biens que vous avez en charge.

Enfin, même si nous insistons beaucoup sur la vidéo, rien ne vous empêche de proposer une annonce en photos. Dans ce cas, privilégiez des visuels de haute qualité : oui, vous êtes sur Facebook, l’ambiance est plus détendue et les prospects moins exigeants ; mais il faut néanmoins faire la preuve de votre professionnalisme en matière de promotion !

3. Pratiquez l’art subtil du teasing pour préparer les internautes à la publication de votre annonce

Pour vendre un bien immobilier sur Facebook, il faut donc publier une annonce optimisée pour le réseau, avec des visuels soignés.

Mais une publication reste une publication. Et le problème, avec un post Facebook (comme sur l’ensemble des réseaux sociaux), c’est que rien ne garantit sa visibilité. Le fonctionnement complexe des algorithmes, et la place limitée laissée à la portée organique (le fameux « Reach »), fait qu’une publication peut aisément échapper à une grande partie du public : tout simplement parce qu’elle reste trop peu de temps sur le fil d’actualité des abonnés.

Pour passer outre ce problème, la meilleure chose à faire, c’est de prévenir les internautes d’une publication à venir. Et, pour cela, de pratiquer le teasing.

Le teasing, c’est l’art de titiller la curiosité du public. Pratiquer le teasing sur Facebook, cela consiste à attirer l’attention des internautes sur le mandat que vous vous apprêtez à publier. Et ce, jusqu’à plusieurs jours avant ladite publication, en distillant des indices subtilement pesés.

Vous pouvez par exemple, deux ou trois jours avant la date prévue pour la publication, évoquer à demi-mot le bien immobilier qui fera l’objet du post : en publiant une image d’une pièce en particulier, en expliquant à vos abonnés que vous avez une super opportunité à leur présenter dans quelques jours, en écrivant une phrase ou deux au sujet d’un quartier ou d’une ville… Mais sans trop en révéler : seulement de quoi inciter les internautes à rester attentifs à ce qui va suivre.

C’est aussi l’occasion d’utiliser les fonctionnalités populaires de Facebook pour faire monter la pression. À ce titre, vous pouvez…

  • créer une story en donnant des indices sur le type de bien que vous allez proposer,
  • réaliser une vidéo live (très brève) en vous filmant dans la rue où se trouve le logement,
  • lancer un sondage sur le mode « à votre avis, dans quel quartier de la ville X ou Y allons-nous vous suggérer un bien incontournable ? ».

Ce sont d’excellentes façons d’intégrer l’audience au processus de publication, mais aussi de « donner rendez-vous » à vos abonnés afin qu’ils présents au bon moment : celui où vous allez enfin publier l’annonce en question. Cela va contribuer à lui conférer une importante visibilité, indépendamment de l’algorithme de Facebook, puisque vos abonnés seront au courant de ce qui arrive.

vendre un bien immobilier sur Facebook

4. Prévoyez une description originale pour accompagner votre annonce de vente

Vous voilà prêt à publier la vidéo ou les photos de votre mandat, et donc à vendre un bien immobilier sur Facebook. Il ne vous reste plus qu’à ajouter une description.

Encore une fois, n’oubliez pas que vous êtes sur Facebook et que les internautes n’ont aucune envie de lire le genre de phrases bateau qu’on trouve sur tous les portails d’annonces, avec une liste de caractéristiques impersonnelles et froides.

Alors, oubliez les « bel appartement en centre-ville » et les « maison en pierre de taille avec jardin ». Ici, il faut faire rêver vos abonnés ! Par exemple, en racontant l’histoire du logement, en mettant en avant ses atouts majeurs, en évoquant les points d’intérêt qui l’entourent, etc.

Pour cela, mettez-vous à la place de votre cible et essayez d’imaginer ce qu’elle voudrait avoir comme principale information en découvrant une annonce de vente : est-ce le dynamisme du quartier qui l’intéresse ? Le fait qu’une grande ville soit à proximité immédiate en voiture ? Ou l’existence d’une grande cuisine où il sera agréable de préparer de bons petits plats pour toute la famille ?

Quant aux caractéristiques du bien, mettez-les de côté : les internautes pourront toujours cliquer sur un lien pour aller lire l’annonce complète (idéalement publiée sur votre site web d’agence, sinon sur un portail), ou bien vous contacter pour les obtenir directement de votre bouche.

Enfin, pensez à capter l’attention pour générer des contacts. Dans ce but, vous devez apporter un soin particulier à la toute première phrase de votre description : cette fameuse « accroche » qui va attirer le regard et convaincre l’internaute de regarder la publication dans le détail. Gardez à l’esprit que vous disposez de quelques secondes à peine pour séduire. C’est comme un restaurant devant lequel vous passez à l’heure du repas : si l’intérieur est attractif et que les plats commandés par les clients sont appétissants, vous serez tentés d’entrer. Sinon, vous allez passer votre chemin.

5. Boostez la diffusion de votre annonce sur Facebook (et sur d’autres réseaux sociaux)

Une fois votre annonce publiée sur Facebook, il est temps de penser à booster sa diffusion. Autrement dit : à faire en sorte qu’elle touche un public aussi large que possible, et pas exclusivement sur Facebook.

Pour cela, il existe plusieurs leviers à actionner :

  • En fin de publication, invitez vos lecteurs à partager l’annonce auprès de leur communauté. Cela vous permettra de toucher un public beaucoup plus large, et surtout des gens qui ne sont pas connectés à votre page puisque votre publication apparaîtra alors sur le fil d’actualité des « amis » de vos abonnés.
  • Activez l’option pour booster votre publication. C’est une fonctionnalité payante – il vous en coûtera quelques euros – qui permet de mettre en avant un post sur le fil d’actualité des abonnés, d’augmenter sa visibilité, et donc de générer plus d’interactions. Cette option, Facebook l’a mise en place pour proposer une alternative aux professionnels qui ne souhaitent pas lancer des campagnes publicitaires, mais qui veulent tout de même optimiser la portée d’une publication.
  • Partagez votre annonce sur les groupes Facebook de votre secteur consacrés à l’immobilier. Mais n’abusez pas de ce levier : si vous publiez trop souvent des contenus promotionnels, vous pourriez finir par être banni(e) du groupe.
  • Enfin, publiez en parallèle votre annonce sur d’autres réseaux sociaux, comme Twitter ou LinkedIn, afin de gagner en visibilité. Et sur Instagram, bien entendu, sachant qu’il est possible de synchroniser votre page Facebook avec votre compte professionnel Instagram pour publier en même temps sur les deux plateformes. C’est un autre avantage de la page par rapport au profil !

 

Vous savez désormais comment publier des annonces immobilières sur votre page professionnelle, et donc comment vendre un bien immobilier sur Facebook. N’hésitez pas à nous partager des captures d’écran de vos publications !

pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Partagez
    Partagez
    Tweetez
    Enregistrer