Stratégie & Inbound marketing

Storytelling et réseaux sociaux : comment raconter l’histoire de votre marque ?

9 janvier 2018

Vous le savez : la communication est un art. Et comme tous les arts, elle est en perpétuelle évolution, puisant dans les innovations techniques pour s’améliorer et cherchant sans cesse à capter l’attention du public. Car sans public, il n’y a pas de communication possible.

Vous le savez aussi : la communication est la clé du marketing. Une façon, pour les entreprises, de tendre les bras vers ceux qui, demain, pourraient devenir leurs clients. Votre agence immobilière ou votre réseau de mandataires en a besoin tout autant que les autres : on n’ouvre pas un restaurant sans indiquer aux consommateurs qu’il existe ; on ne dresse pas une carte sans avoir pour ambition d’attiser l’appétit de ses clients.

Au fil de nos précédents articles, vous avez appris que les réseaux sociaux peuvent devenir des leviers majeurs de votre communication immobilière. Intégrés à votre stratégie marketing, ils se transforment en outils indispensables capables de capter l’attention des internautes, de faire connaître votre agence, d’accroître votre notoriété et de booster votre acquisition de prospects vendeurs. En d’autres termes : réseaux sociaux et communication immobilière font bon ménage !

Nous vous proposons maintenant d’explorer une autre dimension de la communication sur les médias sociaux : le storytelling, ou l’art de raconter l’histoire de votre marque pour démultiplier l’impact de votre stratégie sociale.

Suivez-nous : c’est l’heure de raconter une histoire !

 

Le storytelling ou l’art de raconter des histoires

Vous connaissez déjà le storytelling, même si vous ne le savez pas encore.

Et pour cause : la plupart des grandes marques utilisent cette technique de communication, à des échelles très diverses. Les exemples sont légion : Apple qui se raconte comme une tendance technologique plus que comme une entreprise, en mettant en scène ses présentations techniques (les fameux keynotes) à la façon d’événements incontournables pendant lesquels la planète retient son souffle ; les célèbres carnets Moleskine qui jouent de leur tradition littéraire, rappelant à leurs acheteurs qu’Ernest Hemingway ou Vincent Van Gogh ont eux-mêmes été des fans de la marque (ce qui permet de créer une continuité flatteuse !) ; ou encore la marque Virgin, tout entière incarnée dans son expansif dirigeant, Richard Branson.

En somme, le storytelling, c’est l’art de raconter des histoires.

Accolée au branding, cette méthode consiste à faire de l’histoire de la marque un récit fondateur au sens strict (« voici comment nous avons créé notre entreprise »), tout en le poursuivant via des mises à jour régulières. Cela, dans le but de :

  • Susciter une émotion chez les consommateurs,
  • Créer des interactions avec les prospects,
  • Tisser des liens sur le long terme autour d’un récit de marque,
  • Humaniser son entreprise,
  • Trouver des valeurs communes qui permettent au public de s’identifier à la marque.

Ce goût du récit de marque ne vient pas de nulle part. Il découle de l’évolution des habitudes et des besoins des consommateurs. Désormais entourés d’écrans et de supports en tous genres, les prospects sont noyés sous une masse délirante d’informations et de publicités ; pour se démarquer et ne pas rester l’aiguille dans la botte de foin, il est nécessaire de gagner le cœur des consommateurs en dessinant une narration qui va servir de catalyseur.

Pourquoi cela ?

Parce que les prospects ne se contentent pas de choisir leurs marques au hasard, au gré d’un besoin ponctuel. Ils recherchent la connivence, le lien sacré. Ils veulent que les entreprises répondent à des besoins précis et à des problématiques concrètes. Les entreprises se sont adaptées en proposant des récits personnels, et toutes les start-ups disruptives s’appuient sur le storytelling : les fondateurs d’AirBnb racontent que le manque de places dans l’hôtellerie traditionnelle à San Francisco, à l’occasion d’un événement populaire, leur a donné l’idée de leur service ; ceux d’Uber relatent à loisir qu’ils ont créé leur plateforme après avoir attendu en vain leur taxi lors d’un séjour au Brésil…

Peu importe que ces histoires soient vraies ou non. Ce qui compte, c’est qu’elles parlent aux gens. Qu’elles trouvent un écho dans leur expérience personnelle. Que les consommateurs aient l’impression que ces entrepreneurs ont trouvé comment répondre à un vrai problème du quotidien.

C’est ça, le storytelling : s’inscrire dans la réalité des gens, dans leur vie de tous les jours.

 

réseaux sociaux et communication immobilière

 

De l’importance de votre storytelling immobilier

Le storytelling s’applique aussi bien aux agences immobilières qu’aux marques de téléphonie ou de carnets reliés de cuir. La combinaison réseaux sociaux et communication immobilière permet de s’en assurer.

Toutefois, le domaine de l’immobilier a une particularité :

Ici, le service existe déjà. Vous ne pouvez pas le créer de toutes pièces et jouer sur l’aspect disruptif de votre entreprise. Vous n’allez pas raconter qu’un beau jour, vous avez assisté à la visite infructueuse d’une maison par des acheteurs potentiels, et que cela vous a donné envie de monter au créneau, tel un Super Agent.

Non : c’est une autre histoire que vous devez relater. Une histoire qui conduira les prospects vendeurs et acheteurs à vous faire confiance, à vous plutôt qu’à quelqu’un d’autre (concurrent direct ou particulier). C’est là, d’ailleurs, que réseaux sociaux et communication immobilière fonctionnent à merveille.

Car le challenge est multiple :

  • Gagner des parts de marché dans un domaine très concurrentiel,
  • Humaniser un métier qui ne jouit pas toujours d’une bonne image,
  • Recréer de la confiance.

En somme, vous n’avez pas à raconter une histoire pour convaincre les gens qu’ils ont besoin d’une agence immobilière ; vous avez à les persuader qu’ils ont besoin de votre agence et de vos services !

Voyons maintenant comment réseaux sociaux et communication immobilière peuvent vous y aider.

 

réseaux sociaux et communication immobilière

 

Réseaux sociaux et communication immobilière : comment pratiquer le storytelling sur Facebook et consorts ?

Même si réseaux sociaux et communication immobilière forment un duo efficace (à condition de ne pas commettre un certain nombre d’erreurs trop fréquentes), il faut reconnaître que ces plateformes sont encore plus performantes quand il s’agit de raconter une histoire.

Question : quels sont les objectifs des réseaux sociaux dans le cadre de votre communication immobilière ?

Réponse : créer une communauté autour de votre marque, véhiculer vos valeurs, donner de la personnalité à votre agence/réseau, développer un espace permettant à vos contacts de s’exprimer et de vous joindre aisément…

Question : en quoi réseaux sociaux et communication immobilière bénéficient encore plus du storytelling ?

Réponse : parce que ces objectifs sont plus aisés à atteindre si vous enrobez votre communication dans un récit aussi humain que sincère.

Mais comment faire ? Comment travailler réseaux sociaux et communication immobilière par le biais du storytelling ?

10 conseils pour raconter l’histoire de votre marque sur les réseaux sociaux

Vous brûlez d’envie de savoir comment mêler storytelling, réseaux sociaux et communication immobilière ?

Voici quelques conseils pratiques :

  1. Apprenez à connaître votre public afin d’identifier ses attentes ;
  2. Racontez des tranches de vie de votre agence immobilière : visites de biens immobiliers, prises de contact avec des clients potentiels, activités au bureau, etc. ;
  3. Mêlez des moments personnels aux activités professionnelles, parlez aussi de vous et de vos loisirs, de vos animaux de compagnie, de vos week-ends (si possible en les mêlant à votre travail – d’autres exemples dans cet article consacré à Facebook) ;
  4. Misez sur l’authenticité de votre récit et de vos publications (pas d’exagérations, pas de mensonges, pas d’abus) ;
  5. Racontez des histoires autour des biens immobiliers que vous avez en catalogue ;
  6. Rapportez les histoires de vos clients : anecdotes, problèmes rencontrés au cours de leur recherche, solutions trouvées, etc. ;
  7. Variez les supports et les contenus ;
  8. Utilisez l’image et la vidéo, deux supports indispensables pour attirer l’attention des internautes ;
  9. Concentrez vos efforts de communication sur l’expérience que vous souhaitez partager : plutôt que de parler d’un bien à vendre en tant que tel, évoquez tous les bienfaits liés in fine à ce bien (avoir un chez soi, partager des moments en famille, etc.) ;
  10. Faites participer l’ensemble de votre équipe : réseaux sociaux et communication immobilière fonctionnent d’autant mieux que chacun apporte sa « petite » histoire à la « grande » histoire de votre marque.

Au-delà de ces conseils, il est également important de prendre en compte les spécificités de chaque médium…

 

réseaux sociaux et communication immobilière

 

Réseaux sociaux et communication immobilière : chaque réseau déploie son propre storytelling

En effet :

Comme nous avons déjà eu l’occasion de le voir (par exemple sur cette page), chaque plateforme sociale a son audience et ses fonctionnalités. Le duo réseaux sociaux et communication immobilière va donc évoluer en fonction du support utilisé. C’est très important, car on ne raconte pas son histoire de la même manière partout !

Quelques exemples :

  • Facebook a une audience généraliste, de tous âges. Le type de storytelling privilégié sur ce médium est l’incarnation d’une histoire par une personne : vous parlez en votre nom propre.
  • Twitter a une audience professionnelle, idéale pour une communication B2B. Il permet des récits plus brefs, par épisodes, avec ajout d’images et de vidéos. Cette méthodologie permet de dessiner un storytelling feuilletonnesque, avec même un brin de suspense et de teasing.
  • Instagram réunit des Millennials (grosso modo des utilisateurs entre 18 et 30 ans). Le type de narration est visuel : des photos, surtout. Des conseils pratiques dans notre article dédié à Instagram.
  • Snapchat a une audience jeune, surtout les moins de 25 ans. La narration est instantanée et éphémère, et passe essentiellement par des visuels et des vidéos.
  • YouTube englobe tous les publics. Cette plateforme, propriété de Google, permet de déployer un storytelling de longue haleine, innovant et créatif, à travers des vidéos qualitatives (ponctuelles ou épisodiques).

Pour développer un combiné réseaux sociaux et communication immobilière qui fasse sens, vous avez le choix d’utiliser un seul réseau (et de chercher à générer des publications virales qui pourront potentiellement trouver le chemin des autres supports) ; ou travailler en même temps plusieurs médias, pourquoi pas en éclatant votre storytelling de manière à rendre votre communication unique sur chaque réseau (on parle alors de « transmedia storytelling »).

 

réseaux sociaux et communication immobilière

 

Mais dites-moi, quels sont les avantages du storytelling ?

Finalement, à quoi sert le storytelling ? Quel intérêt de mixer réseaux sociaux et communication immobilière pour raconter une histoire de marque ?

Les avantages sont nombreux et s’apparentent à ceux que l’Inbound marketing vous apporte. En effet, grâce à un storytelling intelligemment mené, vous allez pouvoir :

  • Toucher une cible plus large en utilisant les médias sociaux comme des caisses de résonance ;
  • Créer des effets viraux : si une histoire plaît et qu’elle est massivement partagée, elle peut devenir virale et atteindre un nombre important d’utilisateurs ;
  • Humaniser votre métier, devenir un agent immobilier qui est aussi un ami, quelqu’un à qui l’on a envie de confier son projet ;
  • Tenir en haleine votre cible pour qu’elle ait envie de vous suivre sur le long terme (ce qui vous permet, vous aussi, de l’accompagner tout au long de son parcours client) ;
  • Attirer l’attention de prospects vendeurs qui attacheront de la valeur à vos techniques de communication, en se disant : « Ce qu’il fait pour son client vendeur, il peut le faire pour moi et m’aider à vendre ma maison plus rapidement ! » ;
  • Vendre grâce aux réseaux sociaux, en accroissant votre notoriété locale ;
  • Fidéliser votre clientèle existante.

Voilà, en somme, les principaux avantages d’une méthodologie qui mêle storytelling, réseaux sociaux et communication immobilière !

Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer dans l’arène des médias sociaux ?

 

pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Partagez3
    Partagez18
    Tweetez5
    +1
    Épinglez