Business immobilier

Quels canaux d’acquisition Inbound sont les plus efficaces dans le cadre du RGPD ?

10 avril 2018

Le règlement européen pour la protection des données entrera en vigueur le 25 mai 2018. Et impactera votre agence immobilière ou votre réseau, au même titre que toutes les autres entreprises.

Cela, vous le savez déjà grâce à notre guide du RGPD immobilier. Vous avez même pris conscience de l’importance de l’Inbound marketing dans le cadre de ces nouvelles dispositions : le RGPD tend à légitimer et à renforcer votre stratégie Inbound immobilier. Ou, si vous ne l’avez pas encore fait, à vous donner l’occasion de déployer une telle stratégie !

Mais saviez-vous que cette forte interaction entre l’Inbound et le RGPD passe essentiellement par vos canaux d’acquisition, et par l’utilisation que vous en faites ?

C’est ce que nous allons voir ensemble, en mettant en avant les canaux les plus efficaces dans un cadre conjoint RGPD pour l’immobilier / Inbound marketing.

 

Quel lien entre vos canaux d’acquisition et le respect des dispositions du RGPD pour l’immobilier ?

Pourquoi tisser des liens entre vos canaux d’acquisition et les dispositions du futur règlement pour la protection des données ?

D’abord, il s’agit de rappeler ce que sont les canaux d’acquisition. Il s’agit tout simplement des dispositifs qui vous permettent d’attirer du trafic qualifié dans le contexte d’une stratégie Inbound marketing. L’ « acquisition » à proprement parler, c’est le fait de capter l’attention de vos contacts et de les transformer en prospects, c’est-à-dire en clients potentiels.

Or, ces canaux sont précisément les plus exposés à l’impératif premier du RGPD pour l’immobilier : la notion de consentement.

Celle-ci stipule que vous devez (dès maintenant, sans attendre que le RGPD pour l’immobilier soit entré en vigueur, pour ne pas risquer la non-conformité le jour J) obtenir l’approbation libre, explicite et éclairée des contacts auxquels vous demandez de vous fournir des informations. Par exemple, vos formulaires devront préciser à quelle fin ces données seront collectées et pour combien de temps, tout en donnant la possibilité à l’utilisateur de consentir à travers un « acte positif » (cocher une case préalablement vide, notamment).

Ce consentement, devenant obligatoire avec le RGPD pour l’immobilier, impacte donc en premier lieu la façon dont vous collectez des données personnelles. Sachant que cette collecte se fait à travers vos canaux d’acquisition… Vous commencez à entrevoir le lien ?

De fait, l’application du RGPD pour l’immobilier impacte vos canaux de trois manières :

  • Parce que vous devez obtenir le consentement de vos prospects et clients ;
  • Parce que vous devez jouer la carte de la transparence ;
  • Parce que vous devez inspirer confiance si vous voulez convaincre vos contacts de vous confier leurs données personnelles.

Ces trois points sont intimement liés. Si le canal utilisé n’est pas le bon, ou s’il est mal exploité, vos contacts n’auront pas confiance et refuseront de vous donner leur consentement.

Prenons l’exemple des leviers d’acquisition payants – portails d’annonces et liens AdWords. Ces canaux ne fonctionnent que dans un cadre très limité : les premiers pour attirer des prospects acquéreurs uniquement, les seconds pour donner de la visibilité à une offre ou un contenu à un moment donné.

Typiquement, ces canaux ne sont pas des vecteurs de confiance. Ils ne donnent aucune valeur ajoutée à votre marque, ne font pas la démonstration de votre expertise et ne sont pas pérennes. Les liens sponsorisés peuvent booster vos pages pendant un certain temps, mais les internautes savent que vous payez pour ce service, donc que la qualité et la pertinence ne sont pas forcément déterminants. Même une entreprise à la morale discutable pourrait bénéficier d’un bon positionnement grâce aux AdWords à condition d’y mettre le prix…

Pour être en conformité avec le RGPD pour l’immobilier et tirer le meilleur parti de votre marketing Inbound immobilier, vous devez donc privilégier les canaux qui inspirent confiance et qui permettent de toucher les bons prospects (vendeurs), au bon endroit (là où ils se trouvent) et au bon moment.

 

RGPD pour l’immobilier

Quels sont les canaux d’acquisition à privilégier ?

À travers le RGPD pour l’immobilier, l’idée est donc d’utiliser vos canaux à bon escient pour adapter votre collecte de données et la rendre à fois mieux conforme et plus efficace.

Voici quels sont ces canaux pertinents qui vous permettront de booster votre acquisition de prospects vendeurs tout en assurant votre conformité avec les dispositions de la réglementation sur la protection des données :

Les canaux digitaux et le RGPD pour l’immobilier

Le canal digital concerne, en premier lieu, votre emailing – utilisé à la fois pour contacter vos prospects et pour valider leur accord dans une démarche « double opt-in ».

Mais pas seulement : votre site web, lui aussi, est aux premières loges en ce qui concerne le RGPD pour l’immobilier. C’est votre arme la plus efficace pour attirer du trafic et l’amener à entrer dans le tunnel de conversion. Toutefois, veillez à ce que vos formulaires (de demande d’estimation, d’inscription à la newsletter…) incluent bien les mentions obligatoires relatives au règlement européen. Dans le même ordre d’idée, assurez-vous que vos liens sur vos comptes sociaux mènent tous à des landing pages conformes.

Ce n’est pas tout !

On parle RGPD pour l’immobilier, mais aussi confiance Inbound. Il est donc indispensable de privilégier une communication personnalisée, notamment dans le cadre de vos emails. Des courriels nominatifs, surmontés d’un objet clair et précis, signés de votre nom, seront plus souvent ouverts et inspireront confiance à vos lecteurs.

Les canaux print

Tous vos supports papier visant à collecter des données répondent aux mêmes exigences que vos supports digitaux : il faut obtenir le consentement des personnes visées. Soit directement, sur papier ; soit en renvoyant vos prospects à des formulaires en ligne adaptés ; soit en leur envoyant un email de validation suite au premier contact.

Encore une fois, c’est affaire de confiance !

Les règles sont différentes pour vos mandats (de vente ou de recherche) puisque le document contractuel vaut consentement. Néanmoins, il ne s’agit plus ici d’un canal d’acquisition, mais bien du résultat d’un long travail Inbound marketing !

Les canaux prospectifs et événementiels

Nous englobons, dans cette catégorie, tous les leviers Inbound marketing qui vous font aller à la rencontre de vos prospects, ou qui amènent ceux-ci à vous rencontrer en agence ou dans le cadre d’événements spécifiques.

D’une part, votre travail de prospection est soumis à la même obligation de consentement (voir les solutions pour les canaux print). Vous ne pouvez pas vous contenter d’une confirmation orale, y compris par téléphone – qu’il s’agisse de démarcher des prospects déjà connus ou de pratiquer la pige immobilière. Idem pour ce qui est du porte-à-porte.

D’autre part, les événements organisés par vos soins (on parle d’ « Inbound événementiel ») sont l’occasion de collecter de nombreuses données. Encore une fois, veillez à ce que cette récolte soit suivie d’une confirmation par email.

C’est également une affaire de confiance. Vos prospects, qui sont très attachés au RGPD pour l’immobilier en tant que citoyens, apprécieront vos efforts pour vous mettre en conformité et visant à demander leur consentement explicite.

 

RGPD pour l’immobilier

 

Le canal logiciel

Votre logiciel de transaction est moins un canal d’acquisition qu’un canal de traitement des données. Mais, dans cette optique, il n’en est pas moins crucial que les autres : c’est lui qui recueille les données collectées, qui les stocke, qui vous permet de les traiter et de les exploiter.

À ce titre, votre canal logiciel est directement visé par le RGPD pour l’immobilier. Il doit se conformer à l’obligation de « privacy by design », la nécessité qu’ont tous les outils de traitement des données d’intégrer, de base, les mesures indispensables de protection des données personnelles.

En d’autres termes, un logiciel immobilier adapté sera doublement pertinent : il garantira votre conformité et renforcera la confiance de vos prospects et clients, qui sauront leurs données entre de bonnes mains. Imaginez qu’à cause d’un outil de mauvaise qualité, ou non conforme, vous subissiez une violation des données de vos clients : vous seriez contraint d’en informer la CNIL et les propriétaires de ces informations… Ce qui ne ferait pas franchement du bien à votre image !

Enfin, l’impact du RGPD pour l’immobilier sur votre canal logiciel touche également au volume et à la qualité des données. Ces obligations vous pousseront à collecter moins d’informations, ce qui occasionnera moins de risques et vous permettra de compter sur les données réellement pertinentes – pour des campagnes marketing Inbound immobilier plus efficaces ! Plus de détails dans les bienfaits du RGPD immobilier pour votre business.

Utilisez vos canaux d’acquisition avec pertinence et efficacité, en accord avec les attentes et les besoins de vos prospects vendeurs. Vous vous conformerez ainsi aux contraintes imposées par le RGPD pour l’immobilier. Vos prospects et clients apprécieront vos efforts de mise en conformité et vous feront toujours plus confiance. Et les performances de vos actions Inbound marketing n’en seront que meilleures !

pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Partagez11
    Partagez
    Tweetez6
    Enregistrer