acquisition vendeurs
Stratégie & Inbound marketing

6 astuces pour booster le référencement de votre site web (et votre acquisition vendeurs)

24 avril 2019

Pour être visible sur les moteurs de recherche, il y a une condition à respecter : il faut placer son site dans les premiers résultats. Au moins sur la première page, idéalement dans les trois premiers liens naturels.

Ça, c’est en théorie. En pratique, les choses s’avèrent bien plus complexes. Car vous n’êtes pas la seule agence ou société de promotion immobilière à vouloir tirer parti d’un bon positionnement sur Google. Dans ce domaine, la concurrence est rude. Les grands acteurs du secteur trustent (presque) toute la place, ne laissant aux petites structures que des miettes de visibilité. Essayer de positionner son site d’agence indépendante devant les mastodontes que sont les réseaux franchisés, c’est comme pousser la chansonnette pendant un concert : il faut avoir de la voix pour se faire entendre !

Heureusement, tout n’est pas perdu. Les voies de Google sont loin d’être impénétrables. À condition d’actionner les bons leviers de référencement et de corriger les erreurs habituelles qu’on commet avec un site web, il est possible d’accéder à l’Eldorado – les premiers résultats. De la sorte, vos pages web gagneront en visibilité et attireront plus d’internautes, ce qui contribuera à booster votre acquisition vendeurs.

Voici 6 astuces pour y parvenir.

1. Identifiez les expressions-clés sur lesquelles positionner votre site web immobilier au niveau local

En termes de référencement naturel, c’est le positionnement local de votre site web que vous devez viser. Tout simplement parce que votre stratégie d’acquisition vendeurs cible en priorité des prospects qui vivent dans votre zone de chalandise, avec lesquels vous êtes susceptible de signer des mandats. Autant votre stratégie marketing doit avoir une ampleur nationale pour ce qui est des acquéreurs, autant c’est à l’échelle locale que se fait l’acquisition des prospects vendeurs.

L’astuce : travaillez spécifiquement des expressions-clés dites « longue traîne », c’est-à-dire des requêtes de 4 ou 5 mots au moins qui incluent le nom de la ville dans laquelle votre agence est installée. Et n’hésitez pas à aller voir ce que font vos concurrents sur le même secteur pour vous inspirer des mots-clés qu’ils travaillent !

2. Créez des contenus ciblés sur vos expressions-clés pour renforcer votre positionnement et améliorer votre acquisition vendeurs

Vous savez que le SEO fonctionne en grande partie sur la création et la publication de contenus, ceux-ci permettant de travailler des mots-clés spécifiques à votre activité et à votre secteur. Mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’il est plus intéressant (en termes de référencement pur) de travailler régulièrement les mots-clés les plus importants pour votre stratégie que de tenter de vous positionner sur des expressions entièrement nouvelles, qui demanderont plus d’efforts et n’auront pas d’impact à court et moyen terme sur votre acquisition vendeurs.

L’astuce : identifiez les mots-clés sur lesquels vos pages web sont bien positionnées et produisez de nouveaux contenus sur ces expressions en particulier. Si vous n’êtes pas encore premier sur Google, cela vous permettra de gagner des places. Si vous êtes déjà au sommet des résultats, cela contribuera à vous faire conserver votre bonne place. Car, dans ce domaine, on perd vite du terrain !

acquisition vendeurs

3. Actualisez vos contenus anciens pour continuer à tirer parti de votre production

Si vous produisez des contenus web depuis un petit moment, vous vous interrogez sans doute sur la valeur des articles les plus anciens. Que deviennent vos contenus après un an, deux ans, trois ans ? Sont-ils complètement obsolètes ? Faut-il les jeter à la poubelle et tirer une croix dessus ? Pas du tout ! Dans le but d’améliorer votre référencement naturel et de booster votre acquisition vendeurs, vous avez tout à gagner à puiser dans votre production d’hier pour la mettre à jour, et ainsi la rentabiliser. Dans tout ce que vous avez écrit, il y a certainement des sujets qui méritent d’être actualisés avec des chiffres à modifier ou des évolutions réglementaires à prendre en compte.

L’astuce : dressez une liste des contenus publiés sur votre blog immobilier et identifiez ceux qui peuvent être actualisés. Réécrivez une partie et/ou ajoutez du contenu, puis publiez-les de nouveau en indiquant la date de révision. Cela vous permet de donner une seconde vie à des contenus dépassés. Et sachez que Google apprécie les webmasters qui mettent à jour leurs contenus pour que ceux-ci répondent toujours mieux aux besoins des internautes.

4. Travaillez des mots-clés de niche et reliez vos contenus entre eux pour améliorer votre positionnement

Une fois que vous avez travaillé les mots-clés principaux de votre stratégie de référencement, il est temps de penser à la suite, à savoir : valoriser les requêtes de niche. Ces requêtes, par définition, sont peu formulées par les internautes, parce qu’elles sont très ciblées. Mais elles ont un triple intérêt :

  • Elles sont plus faciles à travailler, car moins utilisées par vos concurrents ;
  • Elles vous permettent de créer des contenus en silos, de façon à traiter tous les aspects d’un même sujet – une architecture très appréciée de Google, donc forcément bonne pour votre référencement ;
  • Elles améliorent votre acquisition vendeurs en couvrant un maximum de sujets qui intéressent vos prospects.

L’astuce : faites le point sur les mots-clés que vous avez déjà travaillés dans le cadre de votre stratégie SEO, et dressez la liste des requêtes de niche qui orbitent autour de ces sujets. Par exemple, une requête générique sera « vendre un bien immobilier », tandis que des requêtes de niche afférentes pourront être : « vendre un bien non résidentiel », « vendre un local commercial », « vendre un garage », etc. Vous n’avez plus qu’à rédiger des contenus sur ces sujets, et surtout à les mailler entre eux (placer des liens qui renvoient aux contenus principaux et aux contenus parallèles) pour booster votre positionnement, donc votre acquisition vendeurs.

5. Veillez à ce que vos pages web soient optimisées pour les mobiles

Il ne vous a pas échappé que les usages mobiles sont en train de révolutionner les comportements sur le web. Plus les utilisateurs se connectent sur Internet depuis des smartphones et des tablettes, et plus Google insiste sur la nécessité d’optimiser les pages web pour les mobiles. Aujourd’hui, un site qui n’est pas « responsive » a peu de chances de truster les premières places dans les résultats. Demain, avec l’Index Mobile First (que Google teste actuellement), un site pas ou peu optimisé pour les mobiles risque tout simplement de ne pas être positionné du tout. Et là, vous pourrez dire adieu à vos rêves d’acquisition vendeurs via votre site web immobilier.

L’astuce : assurez-vous que votre site soit mobile-friendly, et si ce n’est pas le cas, prenez les mesures adéquates pour changer cela. Vérifiez que vos pages s’affichent correctement sur les appareils mobiles et que le parcours du visiteur n’est pas biaisé.

acquisition vendeurs

6. Mettez régulièrement votre site web immobilier à jour

Un site web, c’est comme tout : si vous n’en prenez pas soin, si vous ne l’entretenez pas régulièrement, il finit par se dégrader et ne plus fonctionner correctement. Ces petits soucis peuvent être invisibles, à l’image d’une page qui mettrait plus de temps que d’habitude à charger, ou d’un contenu devenu inaccessible. Mais, pour les internautes, ce sont autant de raisons de quitter votre site et de n’y plus jamais revenir. En outre, il faut garder à l’esprit que Google prend en compte l’optimisation technique des sites dans le cadre de son algorithme de positionnement. Vous avez donc tout intérêt à mettre votre site web immobilier à jour de façon régulière, ce qui contribuera à améliorer l’expérience utilisateur et à vous faire gagner en visibilité – deux conditions sine qua non pour booster votre acquisition vendeurs.

L’astuce : prenez les choses en main et regardez ce que votre site web immobilier a dans le ventre. Posez-vous les bonnes questions : est-il efficace ? Adapté à votre stratégie d’acquisition vendeurs ? Facile à explorer ? Puis, déterminez quels changements sont nécessaires. La mise à jour d’un site Internet peut prendre plusieurs formes. Il faut considérer :

  • L’aspect technique, et notamment la vitesse de chargement des pages ou le niveau de sécurité (passer son site en HTTPS, par exemple).
  • L’aspect ergonomique, et particulièrement la qualité de la navigation (pouvoir trouver facilement ce qu’on cherche, ne pas avoir à cliquer plus de trois fois pour accéder à une page de contact, etc.).
  • L’aspect SEO, et surtout le fait d’avoir un site web adapté au référencement naturel – de base ou à la suite d’une indispensable refonte.
  • L’aspect marketing, et principalement la capacité de votre site Internet à matérialiser vos ambitions : améliorer votre acquisition vendeurs et rentrer plus de mandats.

Un conseil : confiez ce travail d’audit et de refonte à une agence spécialisée dans le digital et l’immobilier.

Ce ne sont pas les seuls leviers qui vous permettront d’optimiser le référencement de votre site web immobilier et de booster votre acquisition de prospects vendeurs. La publicité digitale (référencement payant) ou les réseaux sociaux peuvent également vous aider à atteindre votre objectif.

Mais à condition d’appliquer tout de suite ces quelques astuces (relativement) simples, vous pourrez constater une amélioration rapide de vos résultats – amélioration facile à vérifier en mesurant votre visibilité !

pas de commentaires

    Laisser un commentaire

    Partagez7
    Partagez
    Tweetez
    +1
    Enregistrer