Les 10 trucs à ne pas faire avec un blog immobilier

 

Vous venez de lancer un blog immobilier ? C’est une très bonne chose : adossé à votre site web, il vous permet d’acquérir du trafic qualifié et de consolider votre relation avec vos prospects. Vous avez bien l’intention, grâce à lui, de convertir des leads en clients et de rentrer des mandats exclusifs !

Mais ça, c’est à la condition de ne pas faire d’erreurs dans votre stratégie de création et de diffusion de contenus.

Mettons-nous en situation et imaginons :

Voici les 10 trucs à éviter absolument avec mon blog immobilier !

1. Sur mon blog immobilier, j’écris un article par mois et puis basta !

« Je n’ai pas besoin de publier beaucoup de contenus sur mon blog immobilier. Il me suffit d’en rédiger un gros une fois par mois, et c’est bon ! »

On vous a conseillé de lancer un blog… mais on ne vous a pas précisé qu’il fallait l’alimenter régulièrement !

Écrire un article de temps en temps ne suffit pas. Vous devez adopter une approche dynamique de votre blog immobilier, publier fréquemment (au moins 4/5 articles tous les mois) et conserver un rythme régulier pour ne pas perdre vos lecteurs !

2. J’écris sur des sujets que je ne connais pas bien !

« Sur mon blog immobilier, je publie des textes sur des sujets que je ne maîtrise pas bien. Mais qui se rend compte de ça, de toute façon ? »

La réponse, c’est : tous vos lecteurs !

Vos visiteurs viennent lire votre blog pour y trouver des contenus experts. Si vous ne publiez que des articles bourrés d’erreurs et d’approximations, vous pouvez être certain qu’ils ne reviendront pas.

3. Mon ambition, c’est d’écrire sur le plus de sujets possibles !

 « J’ai bien l’intention de couvrir un maximum de sujets sur mon blog immobilier, et pas seulement autour de mon activité : ça attirera plus de visiteurs ! »

Grossière erreur : au contraire, focalisez-vous sur des sujets précis et restez dans votre domaine d’expertise.

Si vous avez une agence immobilière à Paris, vous ne gagnerez pas de visiteurs qualifiés en écrivant sur le marché marseillais ou en parlant de la météo !

4. Je rédige de gros paquets de texte sans aération ni visuels !

« La présentation, ça ne sert à rien : les lecteurs de mon blog immobilier veulent du contenu épais, dense et bien lourd. Alors j’écris des textes de 5 000 mots sans sauter une ligne ! »

Vos prospects ne viennent pas sur votre blog pour lire l’équivalent, en nombre de mots, de l’encyclopédie. Si vous leur proposez des contenus aussi indigestes, ils n’en liront que 3 lignes avant d’aller voir ailleurs.

Soignez la présentation de vos contenus : un saut de ligne toutes les 4 ou 5 lignes, des paragraphes courts avec une seule idée dedans, et surtout : des visuels !

Jetez un œil à notre article « Comment produire (concrètement) des contenus web » pour apprendre à rédiger de bons textes qui font plaisir à lire.

 

 

5. Je ne relis jamais ce que j’écris !

« Dès que j’ai fini d’écrire, hop, je publie sur mon blog immobilier ! Je ne relis pas. Les fautes ? On s’en moque, personne n’y fait attention. »

Et pourtant, les fautes, les erreurs de grammaire et les approximations syntaxiques sont votre pire ennemi. Comment prendre au sérieux quelqu’un qui fait des fautes grossières et des coquilles partout dans ses contenus ?

En outre, relire vos textes au moins une fois vous permettra de repérer les éventuelles erreurs factuelles et de corriger des formulations peu heureuses !

6. Je ne cible pas mes lecteurs, comme ça je peux attirer un maximum de visiteurs !

« Des cibles ? Je n’en ai pas. Je publie des textes sur mon blog immobilier au hasard, pour tout le monde. Il y en aura bien dans le tas qui me contacteront ! »

Rédiger pour tout le monde, c’est écrire pour personne.

Attirer un maximum de visiteurs sur votre blog ne sert à rien s’ils ne se convertissent pas en leads. Par contre, cibler votre audience avec pertinence, c’est la meilleure méthode pour acquérir un trafic plein de clients potentiels.

Allez voir nos « 6 techniques pour acquérir un trafic qualifié » pour en savoir plus !

7. Je n’ai pas besoin de promouvoir mon blog !

« Je passe déjà suffisamment de temps à écrire et à publier sur mon blog immobilier. Je ne vais pas, en plus, perdre des heures entières à promouvoir mes contenus ! »

Le problème, c’est que si vous ne faites pas la promotion de ces contenus, personne ne viendra les lire. Et même pas vos lecteurs fidèles : ne croyez surtout pas qu’ils viennent regarder chaque jour sur votre blog immobilier pour vérifier si vous avez publié un nouvel article ou pas !

Utilisez tous les canaux à votre disposition pour signaler l’existence d’un nouveau contenu, non seulement dans le but d’informer les prospects et clients qui vous suivent, mais également pour aller chercher de nouveaux lecteurs.

8. J’attends que mes prospects effectuent des actions par eux-mêmes !

« Les appels à l’action et les articles promotionnels ? Très peu pour moi. Je ne veux que des contenus objectifs et neutres sur mon blog immobilier ! »

D’accord, mais alors comment allez-vous utiliser votre blog comme tremplin pour pousser vos prospects à se convertir ? Car c’est là le but, n’est-ce pas ?

Sans pour autant ne rédiger que des contenus commerciaux, vous devez équilibrer la balance : 80 % d’articles neutres, 20 % de textes promotionnels.

Et inclure, dans tous les contenus, des CTA (boutons d’appels à l’action) pour inciter vos prospects à se qualifier, ainsi que des boutons de partage sociaux pour les encourager à diffuser vos contenus auprès de leur communauté.

 

 

9. Je ne regarde jamais les résultats d’audience !

« Le webmarketing, c’est comme la politique : on se fie trop aux sondages. Alors, moi, j’ai décidé de ne jamais regarder les résultats d’audience de mon blog immobilier ! »

Tant mieux pour vous : c’est moins de travail et moins de stress.

Sauf que si vous ne mesurez jamais vos performances, vous ne pourrez pas savoir si votre stratégie fonctionne ou pas.

Si ça se trouve, voilà 6 mois que vous travaillez comme un acharné sur votre blog, en publiant 5 articles par semaine, pour… 100 lecteurs mensuels ! Et vous n’avez pas pu corriger le tir, puisque vous ne vérifiez pas vos audiences…

10. Je ne sauvegarde jamais mon blog !

« La sauvegarde, ça ne sert à rien ! Je ne sauvegarde jamais mon blog immobilier, parce que de toute façon, tout est sur le serveur ! »

Sauf qu’un serveur, ça peut sauter un jour ou l’autre… Ou que vous pouvez perdre vos données par erreur, lors d’une mise à jour du blog ou d’une migration vers un nouveau support.

Et là, vous aurez tout perdu. Pas grave, direz-vous : de toute façon ces textes étaient dépassés et vous en publiez de nouveau tous les jours. Mais quid de votre expertise assise sur de longs mois de publications ? Quid de votre maillage interne (qui est bon pour le Ranking Google) ?

Sans parler du fait que les anciens textes peuvent toujours vous servir, simplement en les actualisant…

Bref, sauvegarder régulièrement, c’est indispensable !

Et tout aussi indispensable : ne surtout pas commettre ces erreurs avec votre blog immobilier !

Vous souhaitez booster votre business immobilier et mettre votre site immobilier au coeur de votre stratégie ? notre équipe d’inbound marketeur est à votre écoute pour vous conseiller dans cette démarche. Découvrez notre guide téléchargeable gratuitement.

The following two tabs change content below.
Après avoir été directeur d'agences immobilières pendant plus de 15 ans, j'accompagne depuis 2008 les professionnels de l'immobilier dans leurs transformations digitales au travers de Facilogi, une agence digitale dédiée à l'immobilier. Je suis spécialisé dans le SEO et l'inbound marketing.

Laisser une réponse

  • 01 43 53 72 66
  • 18 avenue Jean Jaurès
  • 94220 Charenton le Pont
  • Suivez nous sur :

Facilogi est une agence en communication digitale de l'immobilier. Retrouvez toutes nos solutions et prestations pour les agences immobilières, les succursalistes , les réseaux de mandataires et les constructeurs sur notre site Facilogi.com

19 Partages
Partagez2
Tweetez5
+11
Partagez11
Email