10 erreurs à éviter à tout prix pour que votre stratégie sociale donne des résultats !

communication immobilière sur les réseaux sociaux

 

Vous avez commencé à utiliser les réseaux sociaux dans le cadre de votre communication immobilière ? Vous avez intégré leur usage à votre stratégie Inbound marketing ? Voilà qui est très bien. Nombre de vos concurrents n’ont pas encore pris conscience des bienfaits offerts par les médias sociaux, et ce faisant, vous avez clairement pris une longueur d’avance sur eux.

Mais cela ne suffit pas. Parce que les réseaux sociaux, s’ils sont mal utilisés, ne vous apporteront pas les résultats escomptés. Et que se passera-t-il quand, au bout de plusieurs mois, vous vous rendrez compte que votre stratégie sociale est pauvre en performances et n’a pratiquement aucun effet sur votre notoriété ni sur votre taux de conversion ? Vous allez gommer ce levier de votre liste de canaux d’acquisition et tenter autre chose. En perdant, au passage, tous les avantages que Facebook et les autres auraient pu vous apporter.

Si vous voulez que votre communication immobilière sur les réseaux sociaux donne des fruits, vous devez d’abord veiller à les utiliser correctement. Et éviter absolument de commettre les 10 erreurs qui suivent !

1. Travailler votre communication immobilière sur les réseaux sociaux sans présélectionner les médias pertinents

La première erreur est aussi la plus commune quand il s’agit de mettre en place une communication immobilière sur les réseaux sociaux : plutôt que de sélectionner les médias les plus pertinents pour votre agence ou réseau, vous vous lancez sur l’ensemble des plateformes. C’est tout comme de publier une annonce immobilière sur 50 portails en même temps, sans réfléchir en amont à l’impact que chacun d’eux pourrait avoir.

En réalité, cette erreur fréquente est évitable de deux manières complémentaires. Premièrement, il est important que vous construisiez votre communication immobilière sur les réseaux sociaux en commençant par choisir les médias les plus adéquats en fonction de votre secteur d’activité. Chaque plateforme permet de viser des cibles plutôt B2B ou B2C. Par exemple, l’impact de LinkedIn sera moindre si vous ne travaillez qu’avec des particuliers.

Pour autant, cela ne doit pas vous empêcher d’être présent sur plusieurs médias. Et nous en arrivons à notre « deuxièmement » : chaque réseau social possède ses propres particularités et impose ses propres règles. Il est crucial que vous appreniez ces particularités et ces règles pour mieux les utiliser à bon escient, y compris lorsqu’il s’agit de vous appuyer sur une plateforme donnée pour toucher une cible qui n’est pas prioritaire à vos yeux (typiquement : vous faire connaître de vos partenaires potentiels en sus de votre communication immobilière sur les réseaux sociaux destinée aux prospects et clients particuliers).

N’oubliez pas : les médias sociaux ne s’adapteront pas à votre stratégie. Vous devez vous adapter à eux !

 

communication immobilière sur les réseaux sociaux

 

2. Animer vos comptes sociaux sans avoir d’objectifs précis

Même si vous choisissez les bons médias sociaux, vous lancer sans objectifs préalables serait une grosse erreur. Cela en reviendrait à participer à une compétition sans vous donner un but à atteindre : quel serait alors le degré de motivation attendu ?

À vous de définir des objectifs clairs et précis pour votre communication immobilière sur les réseaux sociaux. Il peut s’agir de :

  • Développer votre notoriété digitale,
  • Créer une communauté autour votre marque immobilière,
  • Générer du trafic vers votre site web et votre blog,
  • Diffuser vos contenus et vos annonces pour attirer des clients vendeurs et acheteurs,
  • Fidéliser vos clients,
  • Faire la promotion de vos événements Inbound,
  • Etc.

Bref, pas de communication immobilière sur les réseaux sociaux sans avoir des objectifs, qui à leur tour vous permettront de dessiner un plan d’actions, puis de mettre en place les bons indicateurs de performance.

3. Ne pas vous tenir au courant des évolutions sur les réseaux

Ce qui est vrai du marketing l’est aussi des réseaux sociaux : à défaut de vous tenir au courant des évolutions technologiques et des tendances, vous risquez fort d’être à côté de la plaque. Car vous êtes confronté à un monde en perpétuel changement, qui n’arrête jamais d’intégrer de nouvelles fonctionnalités.

Utiliser Facebook aujourd’hui comme vous l’utilisiez hier, cela en reviendrait à référencer votre site web sur Google comme vous l’auriez fait il y a dix ans. Rien ne vous en empêche, mais sachez simplement que les résultats seront fort médiocres. Parce que les règles évoluent au rythme des changements qui touchent les habitudes et les comportements de ceux qui se servent de ces plateformes : de la même façon que Google a intégré les usages mobiles à ses règles de référencement naturel, Facebook a offert une plus large place aux vidéos dont les internautes sont tellement friands.

En somme, pour une communication immobilière sur les réseaux sociaux pérenne et efficace sur le long terme, vous devez prendre en compte les innovations de chaque plateforme et les utiliser à bon escient. Cela vous permettra en outre de donner un sacré coup de boost à votre stratégie Inbound marketing immobilier.

 

communication immobilière sur les réseaux sociaux

 

4. Croire que les réseaux sociaux vont vous faire vendre des biens immobiliers

Vous avez envie de le croire, bien sûr. Croire que la communication immobilière sur les réseaux sociaux est la clé du succès immédiat : quelques publications sur Facebook ou Instagram, et hop ! Voilà trois nouveaux clients acheteurs qui sont tombés dans votre escarcelle. Quelques tweets bien sentis et une vidéo de qualité postée sur YouTube, et bim ! Cinq mandats exclusifs signés avec des vendeurs.

Sauf que ça ne marche pas comme ça. Votre travail de communication immobilière sur les réseaux sociaux doit être raccord avec 1) vos objectifs marketing définis en amont, et 2) les possibilités offertes par les différents médias. Ce qui veut dire que vous ne devez pas chercher absolument à faire signer des clients grâce à Facebook ou YouTube, mais plutôt utiliser ces plateformes pour accroître votre notoriété, faire connaître votre marque et booster votre taux de conversion.

Ce n’est que de façon indirecte que vous pourrez réussir à vendre par ce biais. Ou alors, après un long (très long) travail de communication immobilière sur les réseaux sociaux.

5. Ne pas échanger (très régulièrement) avec votre communauté

On parle souvent de « présence active » sur les réseaux sociaux, et cette formule a un sens. Elle implique d’assurer une veille presque continue de vos profils sociaux afin d’être constamment au courant de ce qu’il s’y passe… Et ainsi pouvoir réagir en temps réel, ou tout simplement maintenir des relations avec ceux qui vous suivent.

Le fait d’ignorer votre communauté, de ne pas répondre assez rapidement aux messages et aux publications ou de ne pas interagir avec régularité avec ceux qui vous suivent – tout cela risquerait d’impact négativement votre communication immobilière sur les réseaux sociaux. Une fois que vous êtes lancé dans l’arène, vous ne pouvez plus demander à rentrer aux vestiaires : il faut faire le boulot. Et maintenir de bonnes relations avec ceux qui forment désormais votre communauté. Dans le même temps, vous devez privilégier les échanges personnalisés et humanisés, sans faire tout le temps la promotion de vos services, par exemple en utilisant les applications de messagerie (très en vogue).

Votre communication immobilière sur les réseaux sociaux en sortira grandie, mais pas seulement elle. Des interactions fréquentes vous permettront aussi de collecter des informations précieuses au sujet de vos prospects et clients, à intégrer à votre base de données.

 

communication immobilière sur les réseaux sociaux

 

6. Répondre sous le coup de la colère

C’est inévitable : si vous jouez au jeu des médias sociaux, à un moment ou un autre, un utilisateur va publier un commentaire (très) négatif, voire insultant, à votre sujet. Et les trolls finiront par débarquer – les trolls, ce sont ces internautes qui font exprès de pourrir votre page et qui, sur les plateformes sociales, ont souvent toute liberté pour agir. Plus vous gagnez en notoriété, plus vous êtes menacé par les actions des trolls.

Alors, attention à votre façon de répondre ! Votre communication immobilière sur les réseaux sociaux pourrait en souffrir. Une réaction indélicate de votre part, un vilain mot tapé à la volée, un échange qui dérape – et c’est vous, en tant que marque, qui paierez les pots cassés. La personne fautive disparaîtra, mais votre réaction, elle, restera gravée dans les mémoires. Même si l’attaque était injuste à la base.

Sur les médias sociaux, répondez toujours le plus calmement possible et faites preuve de politesse et de respect. Au besoin, prenez un peu de distance avant de rédiger quoi que ce soit. Vous devez toujours apparaître plus grand que celui qui a démarré la bagarre – quitte à tendre l’autre joue. Et si les internautes publient des commentaires négatifs, prenez-les pour ce qu’ils sont : des critiques constructives dont vous pourrez tirer des leçons pour améliorer votre communication immobilière sur les réseaux sociaux.

7. Avoir une communication immobilière opaque

On le sait : les réseaux sociaux sont des vitrines virtuelles sur lesquelles on fait évoluer des avatars. Le confort de l’anonymat représenté par l’écran de l’ordinateur ou du smartphone permet à certains utilisateurs de se comporter différemment de ce qu’ils sont dans la vraie vie. De fait, vous pourriez rapidement être tenté de faire la même chose et de pratiquer une communication immobilière sur les réseaux sociaux qui soit opaque et insaisissable.

Ce serait une très mauvaise idée. Peu importe que certains membres de votre communauté usent de pseudos et affichent des photos de profil qui ne permettent pas de les identifier. Votre rôle est différent. Vous, vous êtes là pour tisser des liens de confiance, pour créer de la connivence. En ce sens, les internautes apprécient par-dessus tout la transparence et l’honnêteté ; ils ne viendront pas pousser votre porte si vous n’existez qu’à travers des avatars virtuels. Il est donc essentiel, pour les bienfaits de votre communication immobilière sur les réseaux sociaux, de vous montrer transparent et de privilégier la réalité des relations humaines.

 

communication immobilière sur les réseaux sociaux

 

8. Vouloir en faire trop et publier à tout va

C’est une tentation qui concerne tous les marketeurs, à un moment ou un autre, lorsqu’ils s’adonnent aux réseaux sociaux : l’envie d’en faire toujours un peu plus, jusqu’à ce que le « plus » se transforme en « trop ».

Pourtant, inonder votre communauté de publications toutes les quatre minutes ne vous apportera pas grand-chose. Au contraire, vous risquez d’ennuyer ceux qui vous suivent fidèlement, et de finir par perdre complètement leur attention. Vous ne pouvez pas solliciter vos prospects et clients à chaque instant. Essayez plutôt de trouver le bon rythme et de bâtir votre communication immobilière sur les réseaux sociaux autour d’un planning régulier, mais pas disproportionné. Évitez les publications à un rythme soutenu, sans tomber dans l’excès inverse et jouer les fantômes sociaux.

En outre, le fait de trop publier présente un risque : celui de proposer des contenus médiocres, la quantité faisant rarement bon ménage avec la qualité. Veillez à offrir toujours des contenus à forte valeur ajoutée et optimisez votre communication immobilière sur les réseaux sociaux pour qu’elle donne constamment la meilleure image possible de votre marque.

9. Omettre de mesurer vos performances à intervalles réguliers

Toute stratégie marketing a besoin d’être évaluée à court, moyen et long terme. C’est une nécessité. Faute de connaître les résultats d’une série d’actions, vous ne pourrez jamais savoir s’il est intéressant de poursuivre ou s’il faut arrêter tout de suite avant de causer plus de dégâts.

Il en va de même pour votre communication immobilière sur les réseaux sociaux. Vous devez mettre en place des indicateurs cohérents en regard de vos objectifs (et des médias concernés) et mesurer les performances de vos actions sociales à intervalles réguliers. À partir des données collectées, vous serez en mesure de faire le tri et de décider ce qu’il est bon de continuer ou non. Si vous constatez que vos efforts sur Twitter ne paient pas, pourquoi y injecter encore de l’argent ? Ce faisant, vous optimiserez vos dépenses marketing et améliorerez votre ROI.

 

communication immobilière sur les réseaux sociaux

 

10. Confier votre stratégie sur les réseaux sociaux au premier venu

Parce qu’au départ, vous ne croyez pas forcément au pouvoir de ces médias, il est tentant de confier les clés de votre communication immobilière sur les réseaux sociaux à un amateur ou à quelqu’un qui ne travaille pas directement avec vous. Vous vous dites que le petit neveu de votre agent commercial fera bien l’affaire – d’ailleurs, il est sur Facebook tous les jours. Ou que le stagiaire (qui n’est là que pour trois mois) pourra s’occuper de cette partie de votre communication.

Or, animer des comptes sociaux est un travail essentiel qui nécessite, au minimum, d’avoir de solides connaissances dans votre domaine d’activité et dans le fonctionnement du community management. L’idéal est d’y faire participer toute votre équipe, chacun à petites doses, au moins pour démarrer votre stratégie. Mais très vite, vous devrez confier cette mission à une personne de confiance qui s’y donnera à fond. Quitte à vous adresser à une agence digitale spécialisée dans l’immobilier, plutôt que de recruter quelqu’un à temps plein.

Vous trouverez d’autres conseils pour assurer l’efficacité de votre communication immobilière sur les réseaux sociaux en lisant cet article !

The following two tabs change content below.

David LUNA

Une carrière commencée dans l’immobilier, plus exactement dans la maison individuelle qui s’est transformée en passion pour la communication locale et plus particulièrement pour celle de l'immobilier pendant plus de 20 ans. Mon intérêt pour l’immobilier et ma passion personnelle des nouvelles technologies m’ ont amené à rejoindre Facilogi, une agence digitale dédiée aux professionnels de l'immobilier.

Laisser une réponse

  • 01 43 53 72 66
  • 18 avenue Jean Jaurès
  • 94220 Charenton le Pont
  • Suivez nous sur :

Facilogi est une agence en communication digitale de l'immobilier. Retrouvez toutes nos solutions et prestations pour les agences immobilières, les succursalistes , les réseaux de mandataires et les constructeurs sur notre site Facilogi.com

49 Partages
Partagez
Tweetez6
+1
Partagez43
Email